Mali : Le combat de l’artiste Salif Keita contre les exactions faites aux albinos

Mali : Le combat de l’artiste Salif Keita contre les exactions faites aux albinos

Forum international pour la protection des albinos et concert géant pour dénoncer les crimes rituels exercés sur les albinos notamment durant les périodes électorales, à Bamako Salif Keita a réussi à rassembler hommes politiques et victimes pour, ensemble, trouver une solution.

L’organisation du Forum International Albinisme 2018, le 15 novembre dernier par la fondation Salif Keita est une première au Mali. Pour la première fois, hommes politiques et victimes albinos s’assemblent dans une même salle pour discuter publiquement des problèmes rencontrés par les albinos. « Lorsque j’étais enfant, j’ai été obligé d’abandonner l’école parce que j’avais des problèmes de vision liés à l’albinisme », dit Salif Keita à l’ouverture du forum. « Alors j’ai pris une guitare pour faire la musique », ajoute-t-il. Lors de ce forum, Salif Keita a dénoncé la précarité dans laquelle vivent les albinos au Mali mais surtout les violences qu’ils subissent, particulièrement en période électorale, dans beaucoup de pays africains, notamment au Mali.

« J’ai vu l’homme qui courait avec ma fille »

Le 12 mai 2018, le Mali prépare une élection présidentielle 2018 qui devra se tenir en juillet et août de la même année. A Fana, une ville située à 100 km de Bamako, la nuit est tombée.La famille Diarra est endormie devant la concession familiale, comme le font beaucoup de familles maliennes en cette période de grande chaleur. Cette nuit, la famille Diarra a vécu un calvaire et HawaTouré, la mère de famille n’oubliera jamais la tragédie qu’elle a vécue.

 

« Il faisait chaud, nous nous sommes couchés sous un hangar devant notre maison. Entre deux et trois heures du matin, un homme est venu prendre ma fille, Ramata Diarra, alors qu’elle dormait à côté de moi, c’est au moment où l’homme s’apprêtait à quitter notre maison avec ma fille que je me suis réveillée. J’ai glissé ma main pour chercher Ramata, mais elle n’était pas à côté de moi. Là, j’ai compris ce qui s’est passé ». explique Mme Diarra HawaTouré. Ramata Diarra, une petite fille albinos de cinq ans vient d’être enlevée alors qu’elle dormait à côté de sa mère. « J’ai vu l’homme qui courait avec ma fille, alors j’ai vite mis sur mon dos le petit frère de Ramata puis j’ai couru derrière le monsieur. J’ai crié de toutes mes forces à l’aide mais malheureusement, l’homme a disparu dans l’obscurité de la nuit », ajoute Mme Diarra.

Les gendarmes sont alertés, la famille Diarra et les voisins ont passé toute la nuit à chercher en vain, l’homme qui a kidnappé Ramata. « Le matin, les gendarmes sont venus nous dire qu’ils ont trouvé Ramata morte, éventrée et décapitée et nous ont invité à aller voir. C’est mon mari qui était parti, moi, je ne pouvais pas supporter de voir cette scène », dit Hawa Touré. Toute la ville de Fana était sous le choc et les défenseurs des albinos ont dénoncé un «crime rituel» à l’approche de l’élection présidentielle du 29 juillet. A ce forum, la représentante du ministre de la justice a affirmé que les auteurs de ce crime seront jugés. Mais Salif Keita veut que les choses changent.

A Lire aussi:  Salif Keita « On ne peut pas confier le pays à quelqu’un qui va mettre cinq ans avant de comprendre les fonds des dossiers »

« Plus jamais ça. Je suis dans un pays sensible et j’ai bon espoir que les gens vont comprendre que nous naissons de la même manière et nous avons les mêmes droits que tout le monde », dit Salif Keita. Le chef de file de l’opposition malienne et ami de Salif Keita, Soumeyla Cissé venu soutenir le forum, s’exprime en ces termes : « Je suis venu à cet forum, par ce que nous, hommes politiques, nous sommes pointés du doigt, chaque fois qu’il y a ces genres de crimes et nous sommes sollicités, chaque fois pour trouver une solution ». « Les crimes perpétrés contre les albinos sont d’un autre âge. Il faut que les mentalités des gens changent », ajoute Soumaila Cissé

Lire aussi

Niger : le gouvernement interdit toute réexportation du riz entré sur son territoire...

Le Niger vient d’interdire « strictement » toute réexportation du riz entré sur le territoire national, ...

Mali: Après l’Imam Mahmoud Dicko, la plateforme anticorruption salue l’action récente ...

L’opération « mains propres » de la justice déclenchée au Mali la semaine dernière se poursuit. Après l&r...

Mali : les TDR du dialogue national inclusif validés mais sur fond de divergences...

Les termes de référence du dialogue national inclusif ont été validés ce lundi 16 septembre 2019 à Bamako. Les org...

Mali : le juge islamique, Houka Houka Ag Alhousseini plaide pour un débat entre les religieux afin ...

À Bamako depuis plus d’une semaine, le juge islamique de Tombouctou, Houka Houka Ag Alhousseini a rencontré plusieur...