Mali : Le commissariat du 3èm arrondissement impliqué dans un grave incident à l’Hippodrome

Dans la nuit du 24 au 25 octobre 2019, aux environs de 2 heures du matin au quartier de l’hippodrome, un incident s’est produit lors de la patrouille d’une équipe du commissariat du 3e arrondissement du district de Bamako. Au cours de leur opération de vérification d’identité, un individu a blessé, à coup de couteau, un élément de l’équipe de patrouille (l’avant-bras), avant de tenter de se soustraire du contrôle de la police.

Lors de son interpellation par l’équipe, l’intéressé a succombé des blessures d’une balle qu’il a reçue accidentellement. Aussitôt informée, la Direction générale de Police nationale a fait ouvrir une enquête administrative, au niveau de l’inspection de la police nationale pour faire de la lumière sur toute l’affaire. Cette enquête vise à ce que, le ou les fautifs puissent être identifiés et sanctionnés conformément à la réglementation en vigueur. Sans préjudice de poursuites pénales. Entre temps, une sanction disciplinaire d’arrêt de rigueur a été provisoirement prise à l’encontre de huit (8) fonctionnaires de police, tous en service au commissariat de police du 3e Arrondissement du District de Bamako. Par ailleurs, la direction générale de la police nationale a tenu à présenter, en cette douloureuse circonstance, ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt et a rassuré également la population de son ferme engagement à lutter contre l’impunité dans les rangs de la police nationale.

Dans la nuit du 24 au 25 octobre 2019, aux environs de 2 heures du matin au quartier de l’hippodrome, un incident s’est produit lors de la patrouille d’une équipe du commissariat du 3e arrondissement du district de Bamako. Au cours de leur opération de vérification d’identité, un individu a blessé, à coup de couteau, un élément de l’équipe de patrouille (l’avant-bras), avant de tenter de se soustraire du contrôle de la police.

Lors de son interpellation par l’équipe, l’intéressé a succombé des blessures d’une balle qu’il a reçue accidentellement. Aussitôt informée, la Direction générale de Police nationale a fait ouvrir une enquête administrative, au niveau de l’inspection de la police nationale pour faire de la lumière sur toute l’affaire. Cette enquête vise à ce que, le ou les fautifs puissent être identifiés et sanctionnés conformément à la réglementation en vigueur. Sans préjudice de poursuites pénales. Entre temps, une sanction disciplinaire d’arrêt de rigueur a été provisoirement prise à l’encontre de huit (8) fonctionnaires de police, tous en service au commissariat de police du 3e Arrondissement du District de Bamako. Par ailleurs, la direction générale de la police nationale a tenu à présenter, en cette douloureuse circonstance, ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt et a rassuré également la population de son ferme engagement à lutter contre l’impunité dans les rangs de la police nationale.

Le Pays

Lire aussi

CHRONIQUE DU MALI – LE SAHEL : Dans les liens de la folie meurtrière...

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, a été tué ce mardi 20 avril 2021. Sa mort n’est pas un fait isolé dans ...

RAMADAN ET BIENFAISANCE : L’importance du mécénat, selon l’imam Cheick Hamahoullah Sow !...

« L’aumône purifie le jeûne des jeûneurs et efface les péchés. C’est un moyen pour avoir facilement accè...

TCHAD : Qui est Mahamat Idriss Déby, le nouvel homme fort du pays ?...

Itno fils prend la tête du pays après la mort du père. Mahamat Idriss Déby est un général de corps d’armée de s...

MALI : Trois jours de deuil national en hommage à Idriss Deby Itno...

Le président de la Transition, Bah N’Daw, a décrété ce mardi trois de jours deuil national, à compter du merc...