Mali : Le commissariat du 3èm arrondissement impliqué dans un grave incident à l’Hippodrome

Dans la nuit du 24 au 25 octobre 2019, aux environs de 2 heures du matin au quartier de l’hippodrome, un incident s’est produit lors de la patrouille d’une équipe du commissariat du 3e arrondissement du district de Bamako. Au cours de leur opération de vérification d’identité, un individu a blessé, à coup de couteau, un élément de l’équipe de patrouille (l’avant-bras), avant de tenter de se soustraire du contrôle de la police.

Lors de son interpellation par l’équipe, l’intéressé a succombé des blessures d’une balle qu’il a reçue accidentellement. Aussitôt informée, la Direction générale de Police nationale a fait ouvrir une enquête administrative, au niveau de l’inspection de la police nationale pour faire de la lumière sur toute l’affaire. Cette enquête vise à ce que, le ou les fautifs puissent être identifiés et sanctionnés conformément à la réglementation en vigueur. Sans préjudice de poursuites pénales. Entre temps, une sanction disciplinaire d’arrêt de rigueur a été provisoirement prise à l’encontre de huit (8) fonctionnaires de police, tous en service au commissariat de police du 3e Arrondissement du District de Bamako. Par ailleurs, la direction générale de la police nationale a tenu à présenter, en cette douloureuse circonstance, ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt et a rassuré également la population de son ferme engagement à lutter contre l’impunité dans les rangs de la police nationale.

Dans la nuit du 24 au 25 octobre 2019, aux environs de 2 heures du matin au quartier de l’hippodrome, un incident s’est produit lors de la patrouille d’une équipe du commissariat du 3e arrondissement du district de Bamako. Au cours de leur opération de vérification d’identité, un individu a blessé, à coup de couteau, un élément de l’équipe de patrouille (l’avant-bras), avant de tenter de se soustraire du contrôle de la police.

Lors de son interpellation par l’équipe, l’intéressé a succombé des blessures d’une balle qu’il a reçue accidentellement. Aussitôt informée, la Direction générale de Police nationale a fait ouvrir une enquête administrative, au niveau de l’inspection de la police nationale pour faire de la lumière sur toute l’affaire. Cette enquête vise à ce que, le ou les fautifs puissent être identifiés et sanctionnés conformément à la réglementation en vigueur. Sans préjudice de poursuites pénales. Entre temps, une sanction disciplinaire d’arrêt de rigueur a été provisoirement prise à l’encontre de huit (8) fonctionnaires de police, tous en service au commissariat de police du 3e Arrondissement du District de Bamako. Par ailleurs, la direction générale de la police nationale a tenu à présenter, en cette douloureuse circonstance, ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt et a rassuré également la population de son ferme engagement à lutter contre l’impunité dans les rangs de la police nationale.

Le Pays

Lire aussi

Présidentielles au Niger: l’union européenne débloque une somme de 4,5 millions d’euros...

L’Union européenne a signé le jeudi 24 septembre avec le Niger, une convention de financement pour la mise en œuvre...

Burkina : un homme abattu à sa sortie de banque...

Un client d’une  banque de la place à Ouagadougou de nationalité étrangère a été tué par balle hier 28 sep...

Burkina-Faso : 6 agresseurs des femmes mis aux arrêts par la Police Nationale...

Agressions suivies de viols dans certains quartiers de la ville Ouagadougou. La Police Nationale de Ouagadougou vient de...

Burkina Faso: des candidats à la présidentielle protestent contre des conditions «discriminatoire...

C’est parti pour le dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle du 22 novembre prochain. Les candidats...