Mali : le divorce consommé entre EPM et ASMA-CFP

La menace de motion de censure ayant entrainé la démission de Soumeylou Boubèye Maïga a laissé des plaies encore béantes. Entre la Coalition Ensemble Pour le Mali et l’ASMA-CFP, le divorce est presque consommé.

Se réclamant toujours soutien indéfectible du Président IBK, donc toujours membre de la coalition ‘’Ensemble Pour le Mali’’, l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP) semble ne plus entretenir de bons rapports avec la direction de cette alliance.

En effet, le samedi 24 Août dernier, l’EPM tenait sa 4ième assise de l’EPM à l’hôtel Orpheus Dream Village autour du dialogue politique inclusif. Le même jour, à l’hôtel Radisson et dans la même matinée, l’ASMA-CFP menait les réflexions autours du même sujet : le dialogue, alors qu’elle est censée agir au sein de la majorité, surtout que les deux événements se déroulaient le même jour. Pourquoi l’ancien Premier Ministre n’a pas décalé le jour ?

Cette situation dénote de la nouvelle orientation des relations entre l’ancien PM Soumeylou Boubèye Maïga et Dr Bocary Treta du Rassemblement Pour le Mali.

Tout compte fait, l’absence du président de l’ASMA-CFP aux assises révèle au grand jour la fin de la lune de miel. Mais à qui profite cet émiettement ?

L’Observatoire

Lire aussi

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...

Police au Mali : nouvelles quittances pour mettre fin aux magouilles sur les routes maliennes...

Malick Coulibaly, le ministre de la Justice, a livré des carnets de quittance aux directeurs régionaux de la police le...