Mali : « le Hadj aura bel et bien lieu», rassure le Dr Abdoul Fatah Cissé, DG de la maison du Hadj

Pour éviter la propagation de la maladie à coronavirus dans leur territoire, les autorités saoudiennes ont pris la décision de suspendre la Oumura 2020 jusqu’à nouvel ordre. Mais quant au Hadj 2020, il est toujours maintenu.

Malgré cette assurance donnée par les autorités saoudiennes, le doute persiste chez les candidats potentiels du hadj 2020 dans plusieurs pays, notamment au Mali. Nous avons rencontré le Directeur général (DG) de la Maison du Hadj, Dr Abdoul Fatah Cissé pour avoir des éclaircissements sur la situation.

Selon Dr Abdoul Fatah Cissé, l’information qu’ils ont reçue depuis l’Arabie saoudite là ou se déroule le pèlerinage, est que depuis la semaine passée, les autorités saoudiennes ont commencé a déconfiner toutes les villes, y compris les lieux saints, notamment Médine et Mecque. « Les supermarchés, les banques sont ouverts, les gens commencent à vaquer maintenant à leurs préoccupations. Des dispositifs sont en train d’être mis en place pour sécuriser les pèlerins. Le hadj aura bel et bien lieu In-challah. Ce sont des informations qu’on a reçues aujourd’hui de l’Arabie Saoudite », a-t-il rassuré.

Et de préciser qu’en ce qui concerne le hadj 2020, le processus poursuit son cours normal. Selon lui, il n’a jamais été question de suspension ou d’annulation du hadj 2020. «  Ici à la Maison du hadj, depuis que les préparatifs ont commencé, il n’a pas été interrompu. Ca continue toujours, comme partout dans le monde. C’est aussi l’assurance donnée par les autorités saoudiennes. Elles demandent à tous les pays de continuer les inscriptions. D’ailleurs, certains de nos pays voisins ont même déjà terminé leurs inscriptions. A notre niveau, nous continuons toujours avec les inscriptions des pèlerins au niveau des deux filières : la filière gouvernementale et la filière privée. Elles sont disponibles nuit et jour à la Maison du hadj. Les mesures barrières aussi sont respectées à la lettre. Voilà, entre autres, la situation du hadj 2020 », a-t-il expliqué.

Le DG de la maison du Hadj, rassure : « nous sommes  en contact direct avec les autorités saoudiennes et nous  suivons tout qu’ils sont en train de faire. Les matériels qu’ils sont en train de mettre en place et encore elles ont déjà ouvert aussi le système électronique pour délivrer le visa. C’est ouvert ici à la Maison du hadj. La filière gouvernementale est déjà active dans le système électronique de visa. De même que les organisateurs privés. Ce sont des indicateurs et signes qui nous prouvent vraiment que les autorités saoudiennes sont dans une logique d’organiser le Hadj cette année, même si c’est avec les mesures barrières », a rassuré le DG de la maison du Hadj.

L’application stricte des mesures barrières lors du hadj 2020 dans le lieu saint

Selon le DG de la Maison du hadj, en respectant les mesures barrières, il y’aura forcément des diminutions du nombre des pèlerins. «  Mais pas forcément au Mali, car notre pays n’a jamais atteint son quota réel. On peut avoir le quota entier, mais quand même il y’aura des diminutions.  C’est pour cela qu’on invite les pèlerins à venir s’inscrire très vite pour ne pas être victimes d’une réduction du nombre des pèlerins à la derrière minute. Les premiers qui vont s’inscrire seront toujours prioritaires en cas de diminution, même en cas du report, ils seront prioritaires l’année prochaine », a-t-il déclaré. Avant de rappeler que le quota accordé au Mali pour cette année 2020, est de 13 323 pèlerins dont 1500 pour la filière gouvernementale et les 11823 pour la filière privée.

Le coût de hadj 2020 est fixé à 2 747 815 FCFA pour la filière gouvernementale et 2 950 000 de FCFA pour les privés.

Il a enfin lancé un appel à l’endroit de tous ceux qui veulent aller au pèlerinage de cette année de venir s’inscrire plus vite pour éviter tout problème de dernière minute. Et surtout le temps est imparti, il ne reste qu’un mois pour finir toutes les formalités administratives des inscriptions. J’invite encore tous les pèlerins à ne pas rester dans l’hésitation, ou de doute de venir s’inscrire, tout ce que les gens sont en train de raconter c’est des rumeurs, ce n’est pas du tout fondé. Le hadj n’a jamais été annulé, c’est maintenu. Ainsi que l’ont assuré les autorités saoudiennes.

Le Républicain

Lire aussi

Mali : les médiateurs indignés par les nominations au ministère de la Réconciliation...

Après la nomination de nombreux militaires à la tête des régions, les nominations de Marcelin Guenguere, chef de cab...

Mali : plusieurs terroristes neutralisés dans une opération conjointe dans le secteur de Boulikess...

Au cours de la semaine écoulée, à partir d’une manœuvre de renseignement, le Sous-groupement de commandos parachut...

Mali : 6 morts et des portés disparus, le jihadisme s’étend à Dogofry...

Hier 26 novembre, c’est le village de Dogofry K6 qui a subi un assaut mené par plusieurs individus armés. Six person...

Mali : rareté des opportunités politiques, les politiciens contraints d’aller cultiver la terre...

Difficile période de transition pour la classe politique. Des leaders politiques sans emplois sont contraints d’aller...