Mali : le JNIM revendique l’attaque contre un camp militaire à Koulikoro

Koulikoro, attaque, terrorisme

Le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans  (JNIM) a revendiqué l’attaque du 24 février dernier, perpétrée contre le centre d’instruction militaire, Boubacar Sada Sy de Koulikoro et dresse son propre bilan.

Selon le communiqué du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans  (JNIM), une de ses unités a effectué une attaque contre la base militaire de Koulikoro.

« L’attaque a été conduite par deux voitures piégées et six aspirants au martyre infiltrés dans la base qui sont restés toute la journée, y ont passé la nuit », ajoute le communiqué du groupe djihadiste dirigé par le malien Iyad Ag Ghaly.

Pour le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans  (JNIM), le kamikaze « a entraîné la mort de plusieurs soldats de l’Union européenne ». Un bilan totalement contraire au communiqué du gouvernement malien qui parle plutôt de quelques militaires  blessés.

L’attaque perpétrée le 24 février dernier contre le centre d’instruction Boubacar Sada Sy a coûté la vie à un civil et « deux soldats maliens ont été blessés », selon un communiqué du ministère malien de la défense. Le gouvernement malien affirme que le deuxième véhicule n’a pas explosé.

Le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (JNIM) tente de montrer sa capacité de résistance malgré les coups durs portés au groupe par Barkhane. Le 21 février dernier, les soldats français de Barkhane ont éliminé le numéro deux du groupe, l’Algérien  Yahia Abou Alhamam au nord de Tombouctou, à une soixantaine de kilomètre de la frontière avec la Mauritanie. 

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...