Mali : le mouvement “France dégage” en meeting à la place de l’indépendance

Dénonciation de la France au Mali, le Mouvement “France Dégage’’ a organisé un meeting, hier 22 septembre 2020 à la Place de l’indépendance. Les organisateurs demandent à la France de ne pas s’ingérer dans la politique malienne.

Ils étaient des centaines à se donner rendez-vous à la Place de l’indépendance. Les manifestants du Mouvement “LA FRANCE DEGAGE’’ ont tenu des slogans hostiles à la France, comme : « Non à l’ingérence française en Afrique » ; « Stop aux génocides de la France au Sahel » ; « A bas la France » ; « Stop Macron ».

Certains manifestants parlent « de complot de la France au sahel » En effet, cette manifestation est la deuxième du genre depuis le renversement du Président IBK le 18 septembre 2020. Pour les organisateurs, ce meeting « a pour objectif de dénoncer la France au Mali ».

Dans une déclaration, ces manifestants ont demandé stop au Génocide : « Notre pays hérité de l’ancien système français est aujourd’hui après 60 ans rongé par la misère », dit la déclaration qui rend hommage aux grands empires du passé détruits au profit de la colonisation. Pour les organisateurs, la crise sécuritaire actuelle est inventée.

Cette manifestation contre la France se tient dans l’après-midi du jour anniversaire de l’indépendance. Alors que tôt le matin, le Président du CNSP et vice-président, col Assimi Goïta, lançait un appel au soutien des forces étrangères présentes au Mali pour combattre le terrorisme. « Le message à l’endroit du peuple malien c’est un message d’union sacrée autour du Mali et je demande à la population malienne de soutenir les forces armées de défense et de sécurité. Et C’est l’occasion pour moi aujourd’hui de les féliciter et de les encourager pour tous les efforts qu’elles déploient pour ramener la sécurité et la paix au Mali. Et Je demande aussi à la population malienne de soutenir nos forces partenaires telles que la force Barkhane, la MINUSMA et la force Takuba ».

Nouvel Horizon

Lire aussi

PRÉSIDENCE DU PATRONAT DU MALI : Vers une désignation consensuelle du PDG du Groupe  AZALAÏ, Mo...

Dirigé par une administration provisoire, depuis six mois, sur fonds de crise consécutive à l’élection d’un nouv...

CONSEIL NATIONAL DU PATRON: Qui veut agiter les vieux démons ?...

Le Conseil national du patronat Malien sort de la crise. Mais, visible- ment, cela ne semble pas être du goût de tout ...

Burkina Faso : 11 soldats tués dans l’attaque contre un convoi de ravitaillement dans le Sahe...

Onze soldats burkinabè ont été tués dans l’attaque qui visé, lundi, un convoi de ravitaillement escorté par ...

Moussa Ag Acharatoumane : «Le Premier ministre par intérim aurait dû profiter de cette tribune po...

Moussa Ag Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) est un acteur clé aussi b...