Mali : le mouvement Maliens Tout Court dénonce le « Ton » et la « Forme » sur lesquels Emmanuel Macron a invité les chefs d’Etats du G5 Sahel

Maliens Tout Court

En répondant à la question d’un journaliste sur le sentiment anti français au Sahel, le président français Emmanuel Macron a affirmé qu’il a invité les chefs d’Etats du G5 Sahel à venir à Pau, en France pour discuter et assumés leur choix. Cette déclaration de Emmanuel Macron a fait beaucoup de réactions au Mali dont celle du Mouvement Maliens Tout Court.

DECLARATION N°002/05/12/19-MTC

 Le mouvement Maliens Tout Court a appris par voie de presse, le 4 décembre 2019, une déclaration du président français Emmanuel Macron invitant les cinq chefs d’Etats africains du G5 Sahel à Pau, en France, pour clarifier leur position par rapport à la présence militaire de la France dans la région.

Il est important de rappeler à la France et à la communauté internationale que : 

1. La déstabilisation du Sahel est l’une des conséquences directes de l’intervention française en Libye.

2. Depuis plus de six ans, la présence des forces françaises et internationales au Mali n’a pu apporter des solutions attendues par les peuples du Sahel en général et du Mali en particulier.

Pour ce faire :

Le Mouvement Maliens Tout Court condamne avec fermeté le Ton et la Forme avec lesquels le président français, Emmanuel Macron s’est exprimé.

Nous considérons que ce Ton est d’une autre époque, assimilable pour l’opinion nationale malienne à un chantage, de mépris, d’humiliation et de déshonneur.

En conséquence, nous, Maliens Tout Court, conscients de la sous-traitance de la sécurité de nos Etats n’est pas une solution pérenne.

Nous invitons nos chefs d’Etats du G5 Sahel, de rester sereins, d’écouter la voix de leurs peuples et de mettre l’intérêt supérieur de nos pays au-dessus de tout.

Fait à Bamako, le 05 Décembre 2019.

Le Président

Ibrahima DIAWARA

Lire aussi

Mali: les banques resteront fermées ce lundi...

L’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF-Mali) a annoncé ce dimanche, 12 juillet...

Mali: 11 morts et 124 blessés dans des affrontements entre policiers et manifestants anti pouvoir...

Au Mali, les manifestations anti pouvoir se poursuivent à Bamako et le bilan s’alourdit, alors que certains parti...
Tiébilé Dramé, Dilague, Terroristes, Amadou Kouffa, Iyad Ag Ghaly, Mali,

Mali: le Parena de Tiébilé Dramé « déplore » l’utilisation des forces anti terroristes...

DÉCLARATION DU PARENA SUR LA CRISE POLITIQUETrès inquiet de la dégradation de la situation politique, le PARENA expri...

Mali: un parti politique de la majorité demande la démission du premier ministre Dr Boubou Cissé...

COMMUNIQUELa Convergence pour le Développement du Mali «CODEM» est profondément préoccupée, par la situation socio...