Mali : le puzzle se reconstitue vers la levée des sanctions

La junte militaire vient de poser la première pierre constitutive pour une levée de sanctions contre le pays. Le président de la transition Bah N’Daw, ainsi que le nouveau vice-président, le colonel Assimi Goïta, viennent de  prêter serment ce vendredi 25 septembre 2020 au CICB, en présence du médiateur de la Cédéao Goodluck Jonathan.

Une double investiture qui a lieu dans un contexte particulier, un peu plus d’un mois après le coup d’État et alors que la Cédéao n’a pas encore levé les sanctions qui pèsent depuis sur le pays selon la Rfi. Remettre immédiatement le pouvoir à un gouvernement de transition dirigé par un civil, c’est ce qu’a exigé le 15 septembre dernier les chefs d’États de l’organisation sous régionale, lors de leur mini-sommet au Ghana, contre une levée des sanctions infligées à l’Etat malien.

La suspension du Mali de tous les organes de décision, financiers et la fermeture des frontières au lendemain du coup d’Etat militaire contre l’ancien chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéita le 18 août n’ont que compliqué les situations dans le pays. L’investiture du président civil de la transition, Bah N’Daw ce matin 25 septembre, est sans doute le premier élément constitutif pour la CEDEAO de lever les sanctions.

Toute fois en attendant la prochaine nomination du premier ministre aussi civil qui sera effectuée par le président de la transition Bah N’Daw, comme a exigé l’organisation sous régionale. Ainsi, le puzzle sera constitué pour les aveux des chefs d’État de la CEDEAO, et sans conditions, seront levées les sanctions.
Ce qui va résumer Info-Matin, au regard du chemin parcouru depuis le 15 septembre, ce ne serait pas faire de la fabulation que de dire que le verre est à moitié plein, justifiant amplement la requête du Président du CNSP, le colonel Goita de lever l’embargo qui asphyxie notre pays.
Les chefs d’État de la Cedeao seront-ils sensibles aux efforts déployés par notre pays ? Il y a lieu de se souhaiter le meilleur.

Jack Dzaku

Lire aussi

PRÉSIDENCE DU PATRONAT DU MALI : Vers une désignation consensuelle du PDG du Groupe  AZALAÏ, Mo...

Dirigé par une administration provisoire, depuis six mois, sur fonds de crise consécutive à l’élection d’un nouv...

CONSEIL NATIONAL DU PATRON: Qui veut agiter les vieux démons ?...

Le Conseil national du patronat Malien sort de la crise. Mais, visible- ment, cela ne semble pas être du goût de tout ...

Burkina Faso : 11 soldats tués dans l’attaque contre un convoi de ravitaillement dans le Sahe...

Onze soldats burkinabè ont été tués dans l’attaque qui visé, lundi, un convoi de ravitaillement escorté par ...

Moussa Ag Acharatoumane : «Le Premier ministre par intérim aurait dû profiter de cette tribune po...

Moussa Ag Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) est un acteur clé aussi b...