Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon

Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cotonnière de l’année courant ce mois d’octobre, c’est la société privée, Diazon de l’homme d’affaire malien, Ibrahima Diawara qui a annoncé sa production record de 3 tonnes de coton à l’hectare. Une première au Mali.

Au Mali, la moyenne de production de coton à l’heure est d’une tonne, mais la société agricole Diazon de Ibrahima Diawara, Président de Maliens Tout Court, vient de réaliser un miracle. En effet, la production du champ de coton d’expérimentation de Diazon a eu un rendement de trois tonnes de coton à l’hectare. Un grand espoir pour nos paysans.

Ce mardi 11 octobre 2022, une délégation composée de plusieurs personnalités dont l’ancien député l’honorable Souleymane CAMARA, Madame Binta Bittar, Mr Amadou Sidibé et Monsieur Dollon, de la Société israélienne Netafim, leader mondiale du système d’irrigation goutte à goutte ont rendu une visite au champ d’expérimentation de la société Diazon à Sala.

 Sur place, le responsable du champ d’expérimentation de Diazon, Monsieur Dazin Keita a fait la visite du champ aux visiteurs. Ils étaient agréablement surpris de la qualité des équipements et les techniques très modernes qui sont appliquées dans ce champ. Aussi et surtout les visiteurs étaient agréablement surpris par la quantité de coton récolté dans la parcelle d’expérimentation du coton.

En effet, le rendement du coton a atteint 3 tonnes à l’hectare alors que la moyenne nationale est d’une tonne à l’hectare.  Et le poids de la capsule est de 4g alors qu’un cotonnier peut contenir jusqu’à 11 capsules. « Pour arriver à ce résultat, nous avons utilisé des techniques importées de la chine», explique Dazin Keita, le responsable du champ d’expérimentation de Diazon à Sala.

 » Avec cette expérience sur le coton au rendement de 3 tonnes à l’hectare qui dit mieux ! « , lance Ibrahima Diawara, propriétaire de la société Diazon aux visiteurs. Et qui ajoute  » notre objectif est d’introduire cette nouvelle variété de coton pour améliorer les conditions de vie de nos braves paysans, en passant de 280 000 f CFA de revenus moyens par hectare à plus 1 680 000 fcfa « .

Les responsables de Diazon ont aussi montré qu’il est possible au Mali de cultiver le coton deux fois par an. Cela grâce au système goutte à goutte. C’est donc une révolution dans la culture cotonnière qui est en marche au Mali.  » La filière coton peut même être le moteur de développement du Mali. Car le coton, c’est aussi la production de l’huile, de l’aliment bétail, ou encore le travail des usines d’égrenage, de la filature… « , explique Ibrahima Diawara. Il annonce dans la foulée le démarrage bientôt de la première phase du méga projet agricole. Il s’agit de l’exploitation de 1000 ha dans la région de Kayes.

Lire aussi

Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...

Mali : 136 exploitants des mines illégaux interpellés...

Les autorités maliennes ont arrêté 136 personnes exerçant illégalement dans les mines. Ils sont désormais à la di...
Modele-Mali-societe-civil-election

Mise en place d’AIGE au Mali : des organisations de la société civile tirent la sonnette d’ar...

Les responsables de la Mission d’observation des élections au Mali étaient face à la presse. Objectif: inviter les ...