Mali: le RPM, victime collatérale du duel Asma-MPM

Au sein de la majorité présidentielle, c’est désormais la course au débauchage des militants et cadres. Depuis quelques mois, l’Alliance pour la solidarité au Mali/Convergence des forces patriotiques (Asma/CFP) et le Mouvement pour le Mali (MPM) sont engagés sur ce terrain. Si l’Asma/CFP, dirigée par le chef du gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga, se justifie par sa position au sommet de l’Etat, le MPM, présidé par le député et vice-président de l’Assemblée nationale, Hady Niangadou, pose des interrogations.

Elu en Commune II du district de Bamako sur la même liste que le fils du chef de l’Etat, Karim Kéita, M. Niangadou, qui est loin d’être une bête politique, enregistre néanmoins beaucoup d’adhésions de taille dans son parti.

Dans le milieu politique national, l’on commence à se poser des questions. Qu’est-ce qui explique la facilité avec laquelle Hady Niangadou draine des députés et autres acteurs politiques vers sa formation ? Est-il en mission ? Qui est réellement derrière son parti ? Sur le terrain, c’est à un véritable duel auquel l’on assiste entre l’Asma et le MPM. Au finish, c’est le parti présidentiel, le RPM, qui est la victime collatérale de cette guerre de leadership.

L’indicateur du renouveau

Lire aussi

Burkina Faso : 11 soldats tués dans l’attaque contre un convoi de ravitaillement dans le Sahe...

Onze soldats burkinabè ont été tués dans l’attaque qui visé, lundi, un convoi de ravitaillement escorté par ...

Moussa Ag Acharatoumane : «Le Premier ministre par intérim aurait dû profiter de cette tribune po...

Moussa Ag Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) est un acteur clé aussi b...

Crise Mali-Côte d’Ivoire: Ibrahima Diawara, président de Maliens Tout Court appelle à l’a...

Je suis Malien, je suis fier de l’être! Je suis un Malien tout court qui défendra de toutes ses forces son pays et l...

Présidence du CNPM: Diadié Sankaré a-t-il perdu la tête ?...

Considérée comme la solution à tous les problèmes du CNPM, mais voilà que l’Assemblée générale du 13 août der...