Mali : l’effroi à Niono, « les hommes armés nous imposent des conditions »

N’Debougou est un village de la commune de Sirifila-Boundy dans le cercle de Niono, région de Ségou. Depuis quelques temps, les présumés djihadistes font souffler un vent de terreur et de psychose. ” Ils (djihadistes) nous imposent des conditions. Si nous les acceptons pas, ils nous promettent l’enfer ”, relate un habitant.

La population de N’deboufou se plaint du fait de la présence des hommes armés qui imposent leur « dictat » dans la localité et empêchent les villageois de vaguer paisiblement à leurs occupations. Pour que le village retrouve son quiétude d’antan, les nouveaux maîtres des lieux posent les ultimes conditions de leur trêve. ” Ils nous imposent des conditions. Il s’agit de chasser les chasseurs Donso qui forment la résistance, rendre le port du voile obligatoire pour les femmes et de sommer le village à un versement mensuel d’une importance somme d’argent au compte de leurs bourreaux”, a-t-on appris de sources villageoises.

En effet, la menace djihadiste est une réalité dans le village de N’debougou à quelques dizaines de kilomètres de Niono. Dans cette zone où des inconnus font la loi, les habitants expriment leur sentiment de regret d’être ”laissés à eux-mêmes”. ” Nous ne pouvons plus aller aux champs. Ils brûlent nos cultures, emportent nos céréales et les bétails, enlèvent nos jeunes. On a l’impression que nous ne faisons plus partie du Mali. Voilà à quoi ressemble notre quotidien depuis des mois”, témoigne une victime. Elle estime que des centaines de bœufs ont été emportés par des groupes armés depuis le début de cette crise.

Selon toujours des témoignages, dans cette localité dont l’activité principale reste et demeure l’agriculture et l’élevage, force est de constater que ces secteurs sont paralysés sous l’effet de l’insécurité et par ricochet toutes activités génératrices de revenus.

L’Agora

Lire aussi

PRÉSIDENCE DU PATRONAT DU MALI : Vers une désignation consensuelle du PDG du Groupe  AZALAÏ, Mo...

Dirigé par une administration provisoire, depuis six mois, sur fonds de crise consécutive à l’élection d’un nouv...

CONSEIL NATIONAL DU PATRON: Qui veut agiter les vieux démons ?...

Le Conseil national du patronat Malien sort de la crise. Mais, visible- ment, cela ne semble pas être du goût de tout ...

Burkina Faso : 11 soldats tués dans l’attaque contre un convoi de ravitaillement dans le Sahe...

Onze soldats burkinabè ont été tués dans l’attaque qui visé, lundi, un convoi de ravitaillement escorté par ...

Moussa Ag Acharatoumane : «Le Premier ministre par intérim aurait dû profiter de cette tribune po...

Moussa Ag Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) est un acteur clé aussi b...