Mali : les déclarations de la Convergence des Forces Républicaines pour trouver une solution à la crise sociopolitique

DECLARATION LIMINAIRE DE LA CONVERGENCE DES FORCES REPUBLICAINES (CFR) SUR LA MEDIATION DE LA CEDEAO POUR TROUVER UNE SOLUTION A LA CRISE SOCIO-POLITIQUE EN REPUBLIQUE DU MALI

– Réaffirmant notre attachement indéfectible au respect de la Constitution du 25 février 1992, à l’observation des lois et règlements relatifs aux droits et devoirs de la personne humaine, notamment la liberté d’association et de manifestation ; – Face à la nécessité de sauvegarder les fondements de la République ; – Considérant les sacrifices consentis par le peuple malien au cours de sa longue lutte pour l’avènement de la démocratie pluraliste ; – Considérant notre attachement aux principes de la démocratie pluraliste et au respect de la dignité humaine ; – Considérant la nécessité de faire observer la laïcité de la République conformément à la Constitution et aux lois et règlements ; – Considérant l’impérieuse nécessité de préserver l’intégrité territoriale, la stabilité, la cohésion sociale de notre pays ; – Engagés pour l’émergence d’un Mali fort où la sécurité humaine, la bonne gouvernance et l’autorité sont une réalité ; – Considérant les appels répétés du Président de la République au rassemblement national autour du Mali ; – Considérant les multiples initiatives du Président de la République allant dans le sens de la décrispation socio-politique ; – Conscients de l’impérieuse nécessité pour les acteurs politiques et de la société civile de conjuguer leurs efforts pour la défense et la consolidation des acquis de notre processus de construction démocratique ; – Saluant la fraternité renouvelée de la CEDEAO à l’égard de la République du Mali ; – Considérant le protocole de la CEDEAO sur la Démocratie et la Bonne Gouvernance ; – Considérant les valeurs socioculturelles de la société malienne ; – Souscrivant aux méthodes traditionnelles séculaires de résolution de nos conflits ; – Déplorant toutes formes de violences et d’actes d’incitation à la haine ; – Encourageant les Forces de Maintien de l’Ordre à maintenir le niveau de professionnalisme qui est le leur, en dépit du contexte hautement sensible ; – Félicitant le Gouvernement de la République dans sa dynamique de faire la lumière sur les manquements isolés de certains dépositaires de la force publique ; – Engagés pour le rassemblement de toutes les forces vives de la nation se réclamant de la majorité présidentielle, de l’opposition républicaine et de la société civile pour une application rigoureuse des résolutions et recommandations du Dialogue National Inclusif (DNI) ;

– Déterminés à accompagner le Président de la République dans la recherche de réponses concrètes et adéquates aux défis de l’heure ; Nous Convergence des Forces Républicaines ; – Présentons nos sincères condoléances aux familles des victimes durement éprouvées et souhaitons prompt rétablissement aux blessés civils et aux agents des forces de défense et de sécurité ; – Saluons à sa juste valeur la médiation de la CEDEAO conduite par S.E.M GOODLUCK EBELE JONATHAN, ancien Président de la République Fédérale du Nigéria pour rechercher une solution à la crise sociopolitique en République du Mali ; – Prenons acte des propositions de sortie de crise formulées par la médiation de la CEDEAO ; – Nous félicitons de l’adhésion de toutes les délégations ayant rencontré la médiation aux propositions de sortie de crise formulées, à l’exception du Comité Stratégique du M5-RFP ; – Déplorons les revendications anticonstitutionnelles du Comité Stratégique du M5- RFP, et les invitons à s’inscrire exclusivement dans le dialogue et la légalité constitutionnelle et à souscrire incessamment aux recommandations de la CEDEAO ; – Félicitons l’Imam Mahmoud DICKO, autorité morale du M5-RFP, pour son appel incessant à l’apaisement et au dialogue, et l’appelons à continuer de peser de tout son poids pour faire adhérer le M5-RFP aux propositions de sortie de crise formulées par la médiation de la CEDEAO ; – Demandons une mise en œuvre diligente de toutes les propositions de sortie de crise formulées par la CEDEAO, tout en réaffirmant notre disponibilité pleine et entière à ce dessein ; – Engageons la Majorité Présidentielle de porter haut la Confiance en elle placée par le Président de la République en leur donnant mandat de dialoguer avec le M5-RFP ; – Sollicitons de la communauté internationale qu’elle s’investisse auprès de l’Imam Mahmoud DICKO et des membres du M5-RFP pour que les actes de violence et de vandalisme qui sont annoncés depuis le 19 juillet 2020 puissent s’arrêter ; – Réaffirmons notre soutien inconditionnel et inébranlable aux Institutions de la République, en leur tête le Président de la République.

Bamako, le 20 juillet 2020

Convergence des Forces Républicaines – CFR – Tomikorobougou Bamako MALI

Lire aussi

Mali : Premier ministre Moctar Ouane, prise de contact avec le cabinet et les services rattachés...

Moins de 24 h après sa nomination, le Premier ministre de la Transition, Moctar Ouane a tenu à recevoir ses collaborat...

Mali : la liste des Aigles du Mali élaborée pour les deux prochains matches amicaux...

L’équipe nationale de football du Mali, la liste des joueurs pour les deux prochains matches amicaux, a été élabor...

Mali : les raisons du maintien des sanctions de la CEDEAO malgré le choix d’un premier ministre c...

Le Mali est loin  de rétablir  les échanges commerciaux et diplomatiques avec ses voisins &nb...

Mauritanie : l’ex-président Abdel Aziz interdit de quitter Nouakchott...

Le procureur de la République de Nouakchott-Ouest a interdit vendredi soir à Mohamed Ould Abdel Aziz de quitter l...