Mali : Les éclairages du CNSP sur l’évacuation d’IBK

Dans un communiqué publié ce dimanche 6 septembre, le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) apporte des éclairages sur l’évacuation sanitaire de l’ancien président Ibrahim Boubacar keïta intervenue dans la nuit du samedi au dimanche.

Suite aux discussions engagées par le médiateur de Cedeao, Goodluck Jonathan auprès des autorités maliennes du 22 au 25 août 2020, le CNSP informe l’opinion nationale et internationale qu’un engagement est intervenu entre les deux parties au sujet de l’ex président de la République Ibrahim Boubacar keïta.

Selon le document, il a été convenu, côté CNSP de permettre l’évacuation sanitaire de l’ex Chef d’État pour des raisons humanitaires pour une durée maximum d’un mois.

Ce délai, est « extensible uniquement sur avis médical qui, du reste ne pourrait excéder 3 mois. Auquel cas, le suivi médical se fera au Mali », précise le CNSP

Pour sa part, la Cedeao s’engage à assurer le retour de l’ancien président IBK aussitôt après son séjour médical suivant les conditions susmentionnées, ajoute le document.

Par ailleurs, le Comité national pour le salut du peuple réitère son engagement à collaborer avec la Cedeao dans le respect des intérêts supérieurs de la nation malienne, souligne le communiqué.

L’Essor

Lire aussi

BOUBACAR GAOUSSOU DIARRA: « Il faut se réjouir de l’accord de Farabougou, mais pas en faire un m...

Boubacar Gaoussou Diarra, ambassadeur malien, dirige le secrétariat permanent du cadre politique de gestion de la crise...

LANCEMENT DE CAMAPAGNE POLITIQUE AVORTE A MOPTI : Seydou Coulibaly affiche ses ambitions pour Koulou...

La Venise malienne (Mopti) devrait servir de cadre au lancement du Mouvement politique, Benkan Koura, de Seydou Mamadou ...

COVID-19/ MALI : De nouvelles restrictions pour gérer la flambée des cas de contamination...

Les dernières données indiquent une très forte avancée des cas de Covid-19 au Mali. Le jeudi dernier, plus de 400 ca...

INSECURITE-TERRORISME : Sikasso infectée par les djihadistes ?...

Après les Régions de Mopti et de Ségou, c’est celle de Sikasso qui se trouve sous la menace des djihadistes. Tous l...