Mali : les élections législatives du 29 mars 2020 malgré le blocage des routes en zones Dogono

La communauté dogonne ne décolère pas après la polémique des checkpoints démontés par le pouvoir public à la suite du passage du Premier ministre Boubou Cissé dans le Centre consécutif à la deuxième attaque d’Ogossagou.

Pour protester contre la mesure, les adeptes de Dan Nan Ambassagou ont publiquement opté pour la voie de la désobéissance. Profitant d’attaques ou d’arraisonnement de camions de transports, la jeunesse a choisi de paralyser tous les tronçons reliant les grandes contrées.

Ils sont pris d’assaut et devraient demeurer inexploitables tant que les checkpoints ne sont pas rétablis au nom du besoin de sécurisation des zones hantées par les colonnes jihadistes. Le hic est que la mobilité des populations qu’ils prétendent sécuriser est fortement affectée par les protestataires, surtout par cette période électorale.

Il nous revient en clair que les candidats aux législatives ne savent plus où donner de la tête et étaient encore confinés pour la plupart à Bamako à la veille du démarrage de la campagne. Il est loisible de comprendre que l’élection pourrait ne sourire qu’à ceux-là qu’ils voudront bien autoriser à battre campagne quand la mobilité n’est négociable contre espèces.

avec le Républicain

Lire aussi

Mali : Mahmoud Dicko a t-il changé « le peuple » contre sa poche ?...

Membre important des leaders de la contestations, l’imam Mahmoud Dicko vient de se retirer du M5. Selon une source...

Burkina Faso: un nouveau massacre de plus d’une cinquantaine de civils...

Les faits ont été produits à Petabouilli situé à environ 50 km de Gorom-Gorom, le dimanche 28 juin 2020, jour du ma...

Mali : Amadou Koufa ‘’Je demande aux dozos de dégager de notre chemin, nos ennemis sont les dir...

Dans un enregistrement audio à lui attribué, Amadou Koufa, le chef terroriste de la Katiba Macina affirme ‘’Je dem...

Mali: un homme poignardé à mort pour une affaire de drogue...

La découverte d’un corps abandonné à Kati pour une affaire de drogue, le nommé Mahaloum Diakité dit Will poignard...