Mali : les familles des bérets rouges manifestent leur colère dans les rues de la capitale

Dans l’après-midi du mercredi 02 octobre 2019, plusieurs épouses, enfants et autres proches des bérets- rouge du 33ème régiment des commandos parachutistes du camp-para de Djicoroni, de Koulouba et de Kati sont sortis dans les rues pour manifester leur colère. Ils protestent contre les morts à répétition et exigent le bilan exact des attaques de Mondoro et Boulkessi.

D’après nos informations, les manifestants de camps para, qui brûlait des pneus à leur passage, se dirigeaient vers la résidence du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita.

Quant aux manifestants de Kati les bérets verts, ils se sont rassemblés en bloquant la route qui passe devant le camp Soundiata Keita. Les femmes et les enfants de militaires tués au combat sont entre colère et désolation, après l’attaque de ces deux villages dans le centre du pays. À savoir que la majeure partie des soldats qui a fait face à ces attaques sont issus du régiment des commandos parachutistes, leurs femmes, inquiètes du nombre élevé des portés disparus exigent la lumière sur les faits.

Pour rappel, le gouvernement avait fait un communiqué portant un bilan provisoire de 25 militaires tués, 4 blessés évacués à Sévaré, une soixantaine de portés disparus et d’importants dégâts matériels.

F C

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...