Mali : les leaders de la commune de Salam comptent boycotter les élections législatives

Les chefs des tribus de la commune de Salam à Tombouctou ont décidé de boycotter les élections législatives du 29 mars prochain pour protester contre l’exclusion de la région de Taoudéni des législatives. Officiellement, la commune de Salam est transformée en région de Taoudéni, mais quand il y a des élections, le gouvernement malien rattache cette commune au cercle de Tombouctou d’où la frustration des populations.

Le gouvernement malien n’a pas prévu de tenir des élections législatives dans la région de Taoudéni et a maintenu l’ancienne configuration électorale, c’est-à-dire rattaché la commune de Salam qui représente aujourd’hui les 90% de la région de Taoudéni, au cercle de Tombouctou pour élire le député de Tombouctou.  

Le 7 mars dernier, dans la ville de Tombouctou, des chefs des tribus et leaders de la commune de Salam avaient tenu une rencontre pour discuter de la tenue des élections législatives dans le cercle de Tombouctou alors que la région de Taoudéni n’a pas été prise en compte dans ces législatives par le gouvernement malien. « Nous avons réuni tous les chefs de tribus de la commune de Salam et des autres localités faisant partie de la région de Taoudéni. Nous leur avons montré les urnes et les cartes d’électeurs que le gouvernement nous a envoyé pour tenir des élections, non pas en tant que région de Taoudéni, mais plutôt en tant que commune de Salam, faisant partie du cercle de Tombouctou », explique à Nord Sud Journal, Lehbib El Oumrani, chef de fraction de Oulad Oumrane, et chef de section du RPM à Taoudéni.

Révoltés, les chefs des fractions ont décidé de ne pas participer à ces élections législatives. « Nous ne comprenons pas. Le gouvernement a rendu opérationnelle notre région de Taoudéni. Nous avons des collectivités, des préfets, et quand il y a des élections, on nous rattache toujours à Tombouctou. Nous ne sommes pas d’accord avec ça », affirme Lehbib El Oumrani.

Les chefs des fractions et leaders de la commune de Salam ont donc décidé de boycoter les élections législatives dans leur circonscription électorale. Ainsi par ce Boycotte, les populations de la commune de Salam, veulent montrer qu’ils sont de la région de Taoudéni qui n’a pas participé aux élections législatives de 2020, et pas celle de Tombouctou et souhaiteraient surtout faire des plaidoyers pour la tenue des élections législatives partielle dans leur région.

Depuis 2015 la région de Taoudéni est opérationnelle avec la nomination d’un gouverneur et la création des six cercles pour la région. Depuis 2017, la région à une assemblée régionale animée par des autorités intérimaires.  

Lire aussi

Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...

Mali : 136 exploitants des mines illégaux interpellés...

Les autorités maliennes ont arrêté 136 personnes exerçant illégalement dans les mines. Ils sont désormais à la di...