Mali : Les syndicats de la Magistrature tiennent à apporter un démenti au communiqué final de la délégation de la CEDEAO

Le Syndicat Autonome de la Magistrature (S.A.M) et le Syndicat Libre de la Magistrature (SYLIMA) ont suivi avec beaucoup de surprise le communiqué final de la délégation de la CEDEAO au Mali lequel fait état de l’adhésion de toutes les parties rencontrées aux mesures qu’elle a proposées à l’exception du M5-RFP.

Les syndicats de la Magistrature tiennent à apporter un démenti à ce communiqué qui n’engage que ses auteurs.
Les syndicats de la Magistrature informent l’opinion nationale et internationale, qu’ à l’occasion de leur rencontre le 17 juillet 2020 à l’hôtel Salam entre 19 h et 20h passée sous silence par ledit communiqué, ils ont non seulement fait observer à la délégation l’inconstitutionnalité de ses propositions en ce qui concerne le remembrement de la Cour Constitutionnelle mais aussi ont systématiquement rejeté toutes soumissions des choix du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) à la classe politique, proposée par la CEDEAO. Mieux, les syndicats ont suggéré que ce choix, compte tenu de la position de son Président (Président de la République) et des membres de droit, soit opéré uniquement par les membres élus du CSM.
Tout en leur rappelant la position du droit positif malien, en total désaccord avec leur démarche, ils ont fait observer aux hôtes:
– les attaques fortuites du Président du conseil Supérieur de la Magistrature (Président de la République) contre le corps, dont la dernière remonte à sa dernière adresse à la nation ;
2. Le dysfonctionnement du CSM imputable au Président de la République ;
3. Les difficultés d’application de la Loi d’orientation et de programmation de la justice, entre autres.

Tout en saluant les efforts de l’organe communautaire dans la recherche de solutions à la crise sociopolitique malienne, le SAM et le SYLIMA rassurent le Peuple malien de sa volonté d’accompagner les acteurs en vue certes d’une sortie de crise mais nécessairement de façon responsable et pérenne.

Bamako, le 19 Juillet 2020

Pour le syndicat autonome de la Magistrature ;
Le vice-président Bourama Kariba Konaté

Le syndicat Libre de la Magistrature : Le Vice-président Brehima Bilali Tamboura.

Lire aussi

Mali : le régime de IBK et le secret des communications...

C’est le bouillonnant Nouhoum SARR, Président du Front Africain pour le Développement (FAD), militant du M5- RFP qui...

Niger : les USA font un don de matériels militaires à l’armée nigérienne...

Le Ministre de la Défense Nationale Issoufou Katambé a réceptionné le mercredi un lot d’équipement militaire des ...

Mali : plusieurs terroristes tués, suite à la réaction des FAMa après l’attaque du 2 août...

Les forces de Défense et de Sécurité sont déployées sur plusieurs zones qui servent de crèches aux « forces du m...

Un soldat d’élite américain bientôt jugé pour des crimes de guerre en Irak...

Edward Gallagher, un sous-officier des Navy SEALs, est notamment accusé d’avoir tué des civils et des prisonniers de...