Mali : Libération de Soumaïla Cissé, des personnalités africaines lancent un «Appel» à IBK, à la CEDEAO et à la Minusma !

Elles sont 42 personnalités africaines internationales à signer cet appel pour demander l’implication voire l’engagement du président IBK et de ses pairs de la sous-région, ainsi que de la MINUSMA. Texte intégral.

Monsieur Soumaïla CISSE, président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), chef de file de l’opposition malienne, ancien ministre, ancien président de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et candidat à plusieurs reprises à l’élection présidentielle au Mali, a été enlevé en compagnie des membres de sa formation politique, en délégation, le mercredi 25 mars 2020.

Cet enlèvement a eu lieu dans la circonscription électorale de Niafunké (région de Tombouctou/au nord du Mali). Le candidat Soumaïla CISSE était en campagne électorale en vue des élections législatives des 29 mars et 19 avril 2020. Il a été enlevé par des hommes armés non identifiés.

Au cours de cet enlèvement, le garde du corps de Monsieur Soumaïla CISSE a été tué par balle. Deux autres personnes de sa délégation ont été grièvement blessées.

A ce jour, Monsieur Soumaïla CISSE est toujours otage de ses ravisseurs.

Sa famille, son parti politique, ses militants et alliés ainsi que ses nombreux amis et soutiens tant au Mali qu’à l’étranger sont inquiets. Les motifs de so

D’ailleurs, ses ravisseurs, étrangement n’ont à ce jour exprimé aucune revendication précise ni exposé un quelconque motif de son enlèvement.

Loin des siens, privé de liberté d’aller, de venir et de s’exprimer à sa guise, sans doute détenu dans des conditions difficiles et inacceptables, la santé et la vie de Monsieur Soumaïla CISSE sont exposées de manière dangereuse, ce, depuis bientôt un mois.

Depuis le début de la crise sécuritaire que traverse le Mali, l’enlèvement d’une personnalité nationale de cette envergure est unique et sans précédent. La zone dans laquelle a été enlevé Monsieur Soumaïla Cissé, située dans la région de Tombouctou, est un secteur où opèrent habituellement des présumés djihadistes, réputés affiliés à Al-Qaïda. Cela peut légitimement faire craindre le pire à tout moment pour Monsieur Soumaïla CISSE.

La situation qui est la sienne aujourd’hui ne peut laisser aucune personne éprise de paix et de justice sans réaction. Aussi, les personnes signataires du présent appel, dont certains sont par ailleurs, membres du Comité pour la Libération de Soumaïla CISSE, en appellent :

– À une plus forte implication du chef de l’Etat du Mali, Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA en personne, ainsi que celle de ses homologues de la sous-région et du continent à ses côtés, pour la libération de Monsieur Soumaïla CISSE ;

– À un engagement accru du gouvernement de la République du Mali et l’appui de ses homologues de la sous-région et de la région, pour la libération de Monsieur Soumaïla CISSE ;

 A l’implication des partenaires sécuritaires du Mali (MINUSMA, BARKHANE et forces africaines stationnées au Mali et dans la sous-région) pour entreprendre des actions communes en vue d’obtenir sans délai la libération de Monsieur Soumaïla CISSE pour le ramener sain et sauf à sa famille.

Ont signé :

1-Khalifa Ababacar SALL, homme politique sénégalais, ancien maire de Dakar, ancien ministre, Sénégal,

2-Zéphirin DIABRE, homme politique burkinabé, ancien ministre, chef de parti, chef de file de l’opposition burkinabé, Burkina Faso,

3-Ibrahim YACOUBA, homme politique nigérien, ancien ministre, Niger,

4-Succès MASRA, homme politique tchadien, chef de parti, Tchad,

5-Célou DALEN DIALLO, homme politique guinéen, ancien premier ministre, chef de file de l’opposition guinéenne, République de Guinée,

6-Robert DOSSOU, Avocat à la Cour, ancien Bâtonnier, ancien ministre, ancien président de la Cour constitutionnelle, Bénin,

7-Marie Roger BILOA, journaliste, présidente MRB-Networks.com, Cameroun,

8-Nicolas TIANGAYE, Avocat à la Cour, ancien Bâtonnier, ancien premier ministre, République de Centrafrique,

9-Bernard VATIER, Avocat à la Cour, ancien Bâtonnier, Secrétaire général de la Conférence Internationale des Barreaux francophones, France,

10-Saleh KEBZABO, journaliste, homme politique tchadien, Tchad,

11-William BOURDON, Avocat à la Cour, Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique, France,

12-Jean François AKANDJI-KOMBE, Professeur à l’université Paris 1, Président de l’Institut Panafricain d’Action et de Prospective, République de Centrafrique,

13-Kadiatou SOW SY, ancienne ministre, présidente d’association de la société civile, Mali,

14-Ousmane SY, ancien ministre, Mali,

15-Tierno MONENEMBO, écrivain, République de Guinée,

16- Cheick SAKO, Avocat à la Cour, ancien ministre, République de Guinée,

17-Seidik ABBA, journaliste, écrivain, Niger,

18-Tiéman Hubert COULIBALY, homme politique, chef de parti, ancien ministre, Mali,

19-François KATENDI, journaliste, chef d’entreprise, RD Congo,

20- Elie ELKAIM, Avocat à la Cour, ancien Bâtonnier du Barreau du vaudois, Suisse,

21-Gaston STANLEY, Avocat, ancien Bâtonnier, Haïti,

22-Aminata BOUNE KONATE, enseignante, CPE, France,

23-Younoussi TOURE, ancien premier ministre, Mali,

24-Modibo SIDIBE, homme politique, chef de parti, ancien premier ministre, Mali,

25- Adama WADE, journaliste, Mauritanie,

26-Kako NUBUBKPO, homme politique togolais, macro économiste, ancien ministre, Togo,

27-Jackson Francis GNIE KAMGA, Avocat, ancien Bâtonnier, Président de la Conférence des Barreaux de l’espace OHADA, Cameroun,

28-Kadiatou KONARE, éditrice, Mali,

29-Daouda SAMNA, Avocat à la Cour, ancien Bâtonnier, ancien président de la Conférence des Barreaux de l’espace OHADA, Niger,

30-Alexis Vincent GOMEZ, Avocat à la Cour, ancien Bâtonnier, République du Congo,

31-Mossadeck BALLY, Administrateur de société, PDG du groupe AZALAI, Mali,

32-Bouchaib FACHAR, ancien cadre de banque dans la zone UEMOA à la retraite, Royaume du Maroc,

33-Demba Cire BATHILY, Avocat à la Cour, Sénégal,

34-Abdoulaye SAKHO, Professeur d’université, Sénégal,

35-Morin YAMONGBE, journaliste, directeur de publication de Wakat Séra, Burkina Faso,

36-Martin ZIGUELE, homme politique, député, ancien premier ministre, République de Centrafrique,

37-Séga DIARRAH, Politologue, Mali,

38-Ousmane N’GOM, Avocat à la Cour, ancien ministre, Sénégal,

39-Mema Alioune Blondin BEYE, Co-fondateur Aidons Mali, Tutu Fellow, Mali,

40-Coumba DIOKHANE, adjointe au Maire d’Évreux, Sénégal,

41-Boukounta DIALLO, Avocat à la Cour, ancien président de l’Organisation Nationale des Droits de l’Homme du Sénégal, Sénégal,

42-Mamadou Ismaïla KONATE, Avocat à la Cour, ancien ministre, Mali,

Le challenge

Lire aussi

Crise politique au Mali: ce que Macron et Idriss Deby ont dit à IBK...

La crise politique au Mali aurait été l’un des sujets majeurs de discussion au sommet de Nouakchott le mardi dernier...
Koulouba Mali palais presidentiel

Libération de Soumaila Cissé: des rapports affirment que certaines fake-news sont postées depuis...

Certaines fake-news sur la libération de Soumaila Cissé sont postées à partir du Palais présidentiel de Koulouba au...

Mali: 9 soldats tués à Bankass, dans le centre...

Des hommes armés ont tendu une embuscade à une patrouille de l’armée malienne ce 3 juillet dans le centre du Ma...

Mali : 25 nouveaux cas de contractions au COVID-19 et 5 nouvelles guérisons...

Le ministère malien de la santé vient d’enregistrer 25 nouveaux cas positifs au COVID-19 ce 3 juillet 2020, sur 534 ...