Mali: l’imam Mahmoud Dicko s’insurge contre la sensibilisation sur l’homosexualité dans les écoles.

C’est un programme confidentiel financé par les Pays bas, à plus d’un milliard de Francs CFA qui devrait être enseigné dans les écoles maliennes et que dénonce aujourd’hui le président du haut conseil islamique, Mahmoud Dicko. Pour lui, c’est un programme qui fait la promotion de l’homosexualité et appelle les maliens à un rassemblement le 23 décembre prochain. Le premier ministre malien suspend le projet. 

« C’est une programmation de la destruction de notre société », décrie Mahmoud Dicko, parlant du projet de  l’éducation sexuelle complète (ESC). Pour lui, ce projet comprend des notions cachées notamment concernant la reconnaissance de la communauté LGTBQI ( Lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre ) au Mali. Pourquoi le mot « complète » a été ajouté dans les closes du contrat avec le bailleur de fond s’interroge l’imam sur le plateau de Renouveau Tv,  le 18 décembre dernier soir. 

Confidentielles

« Comment vous pouvez implémenter dans ce grand pays d’islam un programme si sale, à cause de l’argent à l’insu du peuple.  La population en quête de son pain quotidien vous confie ces enfants. Vous n’avez rien pu avoir de meilleur que ce projet de sexualité à enseigner aux enfants », s’insurge le président du haut conseil islamique. Mamoud Dicko, qui brandit un papier du dit projet qui parle d’ « homosexualité », qu’il dénonce.

Dans le document officiel qui fait polémique et dont Nord Sud journal a eu une copie, les parties signataires se sont engagées «  à ne pas divulguer d’informations confidentielles quelconques qui pourraient être dans le cadre de l’exécution du partenariat».  « Quelles informations sur l’éducation des enfants doivent être  cachées aux parents », se questionne Mahmoud Dicko, d’un ton levé. 

Le coup du programme s’élève à plus 1,8 milliard de francs cfa et doit être exécuter avant fin 2021.

Des audios Whatsapp appellent les musulmans à manifester le vendredi prochain contre cette situation dans le pays. Ils appellent à encercler quelques points stratégiques de la capitale pour obliger le gouvernement à surseoir au projet.

Communauté LGBT

Des rimeurs ont circulé la semaine passée sur une rencontre  secrète entre l’ambassade des Pays-Bas et la communauté LGBTQI à Bamako. Selon ces informations, l’objectif était de mettre en place une association avec laquelle l’ambassade va travailler.

En attendant, le premier ministre a suspendu le projet d’éducation sexuelle complète. Mahmoud Dicko appelle les maliens à une rencontre au palais de la culture le dimanche alors que l’arrêté du gouvernent interdit des regroupements dans la zone.

Mohamed Salaha

Mahmadou Dicko, Ecole, homosexualite.

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...