Mali : l’insécurité : les attaques se multiplient

Non au silence et à l’absence de l’État face à l’insécurité résiduelle entraînant la disparition de certaines communes de l’est de Koro et ses villages. Cette insécurité est aux abords de la ville de Koro qui est proche de la frontière du Burkina, le tronçon est menacé d’interdiction de circulation.

Pire dans la commune de Yoro On ne peut ni sortir ni renter dans cette zone, couper du reste du mali, délaisser aux bandits armés.
De juin à ce jour on compte 108 morts dans la seule commune. Presque tous les villages de la commune de Yoro se réfugient au Burkina ou déplacés à Koro. Si rien n’est fait c’est tout une commune qui se dissipe en se dispersant par menace ou des attaques mortelles. Les FAMAs ne patrouillent plus là-bas. C’est la zone la plus dangereuse du Mali mais l’État sous silence laisse ces populations à leurs sorts.

Alors la jeunesse opte pour un sit in à défaut d’une marche pour manifester à l’opinion nationale le non assistance des personnes en danger de mort. Trop c’est trop!

(Avec kibaru)

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...