Mali : l’ivoirien Adama Bictogo rafle gros au Mali

Le programme présidentiel des urgences sociales a même ressuscité pour les besoins de la cause. En hibernation depuis la fin de la présidentielle, ce principal outil de campagne d’IBK est soudainement réapparu sous les projecteurs, à la faveur notamment de deux marchés relatifs à l’équipement des principales structures hospitalières du pays, au détour d’une amélioration du plateau technique de la pyramide sanitaire.

Les CHU de Gabriel ainsi que celui de Kati et de l’hôpital militaire de cette ville militaire ont ainsi tiré profit du Programme présidentiel d’urgences sociales pour une bonne quinzaine de milliards cumulés dans le cadre de la réhabilitation de certains de leurs services et de leur dotation en certains équipements. Le bénéficiaire du juteux marché ? Il s’agit de MARILYS BTP CI, une société appartenant à l’ancien ministre ivoirien «Big Togo», le même qui avait joué un rôle central dans le dialogue entre les putschistes maliens de 2012 et le président Ouattara alors président en exercice de la Cedeao. S’agit-il de la régularisation d’un précédent contrat passé de gré à gré avec la même société de «Big Togo» et qui fit grand bruit récemment ? Dans tous les cas, l’ancien ministre ivoirien – jadis viré sur fond de scandale – décroche ainsi un jack-pot tel qu’une entreprise de la sous-région en a rarement obtenu au Mali.

Le Temoin

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...