Mali : maliens Tout Court a organisé un ftour pour le retour de la paix et la cohésion sociale

Rencontre, Mouvement, Maliens tout court, Paix, Cohésion, Mali,

Le mouvement Maliens tout court a organisé un ftour, (rupture de jeûne) pour prêcher la paix en présence de plusieurs personnalités dont des signataires de l’accord de paix. Lors de cette rencontre qui a eu lieu le 22 mai dernier, les invités ont fait un standing ovation suite au discours sur la paix d’Ibrahima Diawara, le président de ce mouvement.

Le 22 mai dernier, le mouvement citoyen Maliens Tout Court a organisé un Ftour (rupture de jeûne) pour ses membres en présence de plusieurs autres personnalités comme le ministre de la réconciliation, Lassine Bouaré, la ministre de tourisme, Nina Walet Intallou, du représentant de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), Redouane Ag Mohamed Ali, du général et fondateur du Groupe d’autodéfense touareg Imghad et allié (GATIA), Alhadj Gamou, de l’ancien premier ministre Modibo Sidibé, …

Tous les maliens veulent se réconcilier

C’est le président du mouvement Maliens tout court qui a ouvert cette rencontre à travers une vidéo projetée dans la salle. Dans cette vidéo, Ibrahima Diawara a présenté le mouvement Maliens Tout Court avant d’introduire un reportage vidéo des activités que Maliens Tout Court avait organisé par le passé. Après cette séance, la parole a été donnée aux différents invités de marque pour livrer leur témoignage sur la paix et les initiatives en faveur de la paix, réalisées par le mouvement Maliens tout court. « L’effort que Maliens Tout Court a fait, se situe en ligne droite avec notre département et nous sommes avec vous », a dit Lassine Bouaré, ministre de la réconciliation et de la cohésion sociale. « Tous les maliens veulent se réconcilier, vivre dans un Mali nouveau où il y a plus de justice car c’est ce que les maliens demandent, le problème est lié au manque de justice », a dit Zahabi Ould Sidi Mohamed, président de la commission nationale du désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR).

Ces témoignages avaient continué jusqu’à l’heure de la rupture de jeûne pendant laquelle la séance a été suspendue.

A la reprise de la séance, les témoignages des invités de marque ont continué. « On est malien avant tout et nul ne se sauvera sans l’autre. Nous sommes ensemble et nous devons construire le Mali ensemble quel que soit les difficultés », a dit Modibo Sidibé, président du parti Fare Anka wuli.

Aller jusqu’au bout pour le retour de la paix

Prenant la parole, le président du Mouvement Maliens Tout Court a rassuré les uns et les autres de sa volonté d’aller jusqu’au bout pour le retour de la paix et le vivre ensemble au Mali. « Je vais continuer à m’investir pour la paix au Mali le temps qu’il faut », dit-il. « À chaque fois que j’investisse un franc pour la paix au Mali, je gagne deux en retour parce que si nous chefs d’entreprises, nous nous investissons pas pour que ce pays puisse retrouver la paix, nous ne pourrons pas faire de chiffre d’affaires », dit Ibrahima Diawara, qui a lancé un appel à « tous les hommes d’affaires maliens à rejoindre ce mouvement pour la cause noble qui est celle du retour de la paix durable au Mali, une paix tout court pour un Mali tout court ».

À la clôture de la cérémonie, le député de Ménaka, l’amenokal Bajan Ag Hamato a remis un cadeau symbolisant la bravoure à Ibrahima Diawara, président du Mouvement Maliens Tout Court.

Ce n’est pas la première fois que le Mouvement Maliens Tout Court organise une rencontre pour la paix et la cohésion sociale. Le 15 mai dernier à Bamako, le Mouvement Maliens Tout Court a parvenu à une signature d’un cessez-le-feu entre la Coordination du Mouvement de l’Azawad (CMA) et le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA). Le 20 avril dernier, le mouvement Maliens Tout Court était à Goundam dans la région de Tombouctou dans le nord du Mali pour prêcher la paix et le vivre ensemble entre les fils de cette région malienne.

Mouvement apolitique, non lucratif,

Le 4 mai dernier, le mouvement Maliens Tout court a organisé une conférence débat sur la paix et la cohésion sociale à Bamako en présence de plusieurs notables des différentes communautés du Mali et des cadres de l’administration malien.

Il est à rappeler que le Mouvement Maliens tout court qui avait lancé ses activités le 12 avril dernier à Bandiagara dans le centre du Mali à travers des journées de sensibilisations pour la paix et la cohésion sociale, est un mouvement apolitique, non lucratif, neutre et impartial, dont l’objectif s’inscrit dans une démarche naturelle de mobilisation et de sensibilisation des maliens vers la paix et la cohésion sociale. Le mouvement est composé d’hommes et des femmes venant de tous les horizons du pays.

Fondo Aldjoumat

Lire aussi

Mali : Quand la maladresse de la ministre française des armées dévoile … Les visées impériali...

«Nous avons décidé de créer une unité de forces spéciales européenne. Dès 2020, les forces spéciales française...

Mali: Hommage aux soldats Maliens...

Au soldat inconnu Il est parti en embrassant les pieds de maman N’Ma a fait ses dernières bénédictions Il est parti...

Force conjointe du G5 Sahel : 25 terroristes neutralisés au cours d’une opération d’envergure...

Les premières semaines du mois de novembre ont été marquées par une opération d’envergure menée par la Force con...

Burkina Faso: la France augmente son niveau d’alerte sécuritaire...

Nouvelle mise à jour de la carte du Burkina Faso par le ministère français des Affaires étrangères. Les zones en ja...