Mali : manger dans le même récipient est révolu pour certains

Mali, manger, récipient, révolu,

Auparavant, tous les membres de la famille mangeaient dans le même récipient, mais de nos jours les habitudes ont changé, au regret de beaucoup. En effet, nombreux sont les gens qui pensent que la paix, la cohésion, l’entraide et la puissance dans nos familles résidaient dans ces habitudes.

Que ça soit par manque de temps, par assimilation ou par désorganisation, il est en tout cas clair que les repas en groupe dans le même contenant ne sont plus trop à la mode à Bamako. Selon Kader, un ancien de 70 ans, la seule raison qui anime la nouvelle génération à vouloir manger séparément est l’envie de ressembler aux Occidentaux. Il regrette beaucoup le temps où cela se passait autrement « Tant qu’on ne reviendra pas à ces habitudes, on ne fera que se perdre », affirme t-il. Il ajoute aussi que beaucoup de personnes associent cette pratique à la pauvreté, raisonnement qu’il trouve absurde.

Une pratique en disparition

Tout comme Kader, Safiatou, une jeune maman, partage cet avis. « Ces gestes manquent beaucoup à nos sociétés.  C’était l’union sacrée autour de nos valeurs ancestrales ». Les chefs de familles sont les premiers à blâmer, selon elle. En milieu bambara, l’on considère que ces moments contribuent à créer des liens forts, à cultiver l’esprit de partage, mais aussi à déterminer le rôle protecteur de l’aîné. « Les enfants commencent à perdre toutes ces valeurs. C’est de nos jours qu’on voit un grand frère battre son petit frère pour prendre son goûter », déplore M. Kader.

Souvent, ce n’est pas par manque de volonté, mais plutôt pour cause d’emploi du temps chargé des différents membres de la famille. Oumou, mariée depuis 5 ans, l’explique ainsi. « Il faut reconnaitre que les temps ont évolué. Autrefois, les femmes censées encourager cette pratique étaient des épouses au foyer. Contrairement à nous, qui passons la journée au travail. Il nous est donc difficile d’être présentes à chaque repas ».

« Je n’ai jamais mangé dans le même contenant… »

Cette hypothèse de l’emploi du temps revient souvent.  À croire qu’auparavant les gens n’avaient pas d’occupations. Papi, un garçon de 15 ans, nous confie qu’il n’a jamais mangé dans le même contenant que les autres membres de sa famille. « Depuis tout petit on nous sert dans des assiettes différentes,  ça se passe comme ça chez nous. Il nous arrive aussi de ne pas vouloir manger la même sauce que les autres ».  Le vivre ensemble inclut aussi le fait de manger dans le même récipient. À chaque fois que l’occasion se présente, il est nécessaire de la saisir. Ces moments de partage familial, de compromis autour de la table, font aussi la beauté et la richesse de notre culture. Certains iront jusqu’à dire que la « Baraka », la bénédiction de la famille, en dépend.

Lire aussi

Ibrahima Diawara remise trophée Segou Mali

Mali: Ibrahima Diawara aux côtés de la jeunesse de Ségou...

Le président du Parti Mouvement Maliens Tout Court, Mouvement pour la solidarité et le développement (MTC-MSD), Ibrah...
Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...