Mali: mesures réglementaires à Kidal la CMA « prend acte » des « incompréhensions » et se dit ouverte au dialogue

La coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) a fini par revoir les mesures sécuritaires qu’il avait signées le 30 janvier dernier. Des mesures, aux dires de la CMA, censées assurer la sécurité des personnes et des biens à Kidal. C’est à travers une déclaration en date du 18 février 2019 que la coordination s’explique sur la situation : « La coordination des mouvements de l’Azawad prend acte de la grande incompréhension suscitée au sein de l’opinion nationale et internationale par des mesures qu’elle a récemment mises en place à Kidal dans le but d’améliorer la prise en charge de la sécurité des personnes et des biens dans cette ville ». Comme responsable de ce climat d’incompréhension, la CMA fustige la presse : « Ce climat d’incompréhension a été fortement exacerbé par une certaine presse qui s’est adonnée à toutes sortes d’interprétations. » Toutefois, la CMA se dit ouverte au dialogue avec les autorités afin de ne pas compromettre la confiance entre les « parties ». Elle n’oublie pas de réaffirmer son attachement à la mise en place de mesures sécuritaires pour la population de Kidal.

Le pays

Lire aussi

Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...

Mali : 136 exploitants des mines illégaux interpellés...

Les autorités maliennes ont arrêté 136 personnes exerçant illégalement dans les mines. Ils sont désormais à la di...