Mali : Moussa Sinko Coulibaly : Une hantise et un traumatisme pour le régime.

Passation de service, à l’école de maintien de la paix devrait se faire ce 22 Octobre 2019 entre les Directeurs sortant et entrant. La peur est rouge pour certains responsables du pouvoir en place.

Selon nos sources, ordre aurait été donné par le ministre de la défense afin que les généraux Moussa Sinko Coulibaly et Mamary Camara, ex-gouverneur de Koulikoro, soient interdits d’assister à la cérémonie.

Aussi, tous les autres généraux et officiers supérieurs sans poste sont interdits de participer à l’événement. Les consignes données à la sécurité militaire consistent à filtrer toutes les entrées.

Pour une de nos sources, le Directeur sortant de l’école de maintien de paix aurait refusé de rencontrer la hiérarchie militaire depuis sa relève. Nous continuons de suivre ce qui en sortirait de toutes ces mesures.

Figaro du Mali

Lire aussi

CHRONIQUE DU MALI – LE SAHEL : Dans les liens de la folie meurtrière...

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, a été tué ce mardi 20 avril 2021. Sa mort n’est pas un fait isolé dans ...

RAMADAN ET BIENFAISANCE : L’importance du mécénat, selon l’imam Cheick Hamahoullah Sow !...

« L’aumône purifie le jeûne des jeûneurs et efface les péchés. C’est un moyen pour avoir facilement accè...

TCHAD : Qui est Mahamat Idriss Déby, le nouvel homme fort du pays ?...

Itno fils prend la tête du pays après la mort du père. Mahamat Idriss Déby est un général de corps d’armée de s...

MALI : Trois jours de deuil national en hommage à Idriss Deby Itno...

Le président de la Transition, Bah N’Daw, a décrété ce mardi trois de jours deuil national, à compter du merc...