Mali : Moussa Sinko Coulibaly : Une hantise et un traumatisme pour le régime.

Passation de service, à l’école de maintien de la paix devrait se faire ce 22 Octobre 2019 entre les Directeurs sortant et entrant. La peur est rouge pour certains responsables du pouvoir en place.

Selon nos sources, ordre aurait été donné par le ministre de la défense afin que les généraux Moussa Sinko Coulibaly et Mamary Camara, ex-gouverneur de Koulikoro, soient interdits d’assister à la cérémonie.

Aussi, tous les autres généraux et officiers supérieurs sans poste sont interdits de participer à l’événement. Les consignes données à la sécurité militaire consistent à filtrer toutes les entrées.

Pour une de nos sources, le Directeur sortant de l’école de maintien de paix aurait refusé de rencontrer la hiérarchie militaire depuis sa relève. Nous continuons de suivre ce qui en sortirait de toutes ces mesures.

Figaro du Mali

Lire aussi

Mali: liberté provisoire pour l’artiste Sidiki Diabaté...

Le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako a accordé au chanteur malien Sid...

Barkhane: trois soldats français ont été tués au Mali...

Trois soldats français ont été tués lundi par une bombe artisanale dans la zone des “trois frontières”, dans le...

Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement a...

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le cél...

Décès de Soumaila Cissé: la dépouille mortelle arrive le 31 décembre au Mali...

La dépouille mortelle de Soumaila Cissé arrive à Bamako, jeudi, et son enterrement est prévu vendredi 1er janvier 20...