Mali : Non à la visite de compromission

Le ministre française des Armées, Florence Parly, annoncée à Bamako aujourd’hui en provenance de Ndjamena au Tchad ou elle a entamé une visite de deux jours dans les deux pays hier lundi 4 novembre.

Selon les medias français cette visite intervient dans un contexte de crise sécuritaire extrême, notamment la mort au Mali d’un soldat de l’opération Barkhane et l’attaque meurtrière contre la base des forces armées maliennes à Indelimane dans le secteur de Menaka qui a fait plus de cinquante morts dans les rangs des Famas. Dans certaines circonstances les autorités maliennes pouvaient réserver un accueil princier à l’hôte de marque. Mais dans un contexte de forte émotion et d’indignation des maliens et des maliennes le président de la république Ibrahim Boubacar Keita doit refuser la ‘ensanglantée’ tendue de la Le ministre française des Armées. La raison est toute simple

Tjikan

Lire aussi

SANTE : Les hôpitaux de Bamako et de Kati en grève de dix jours à partir de ce matin...

Afin d’avoir des meilleures conditions de travail, de doter les hôpitaux de Bamako et de Kati d’appareils adéquats...

JOURNEE MONDIALE DE LA CREATIVITE ET DE L’INNOVATION : Au service du développement durable...

La Journée mondiale de la créativité et de l’innovation est célébrée chaque année le 21 avril. En 2021, les...

REGULATION DU SECTEUR DES MOTOS TAXIS : Le délai de grâce prend fin le 30 avril...

Si l’activité permet de lutter contre le chômage des jeunes, force est d’admettre que les conducteurs de ces engin...

COTE D’IVOIRE : Trois assaillants tués dans l’attaque d’une base militaire...

La base militaire de N’dotré, dans la commune d’Abobo à Abidjan, a été attaquée la nuit dernière, par ...