Mali : Non à la visite de compromission

Le ministre française des Armées, Florence Parly, annoncée à Bamako aujourd’hui en provenance de Ndjamena au Tchad ou elle a entamé une visite de deux jours dans les deux pays hier lundi 4 novembre.

Selon les medias français cette visite intervient dans un contexte de crise sécuritaire extrême, notamment la mort au Mali d’un soldat de l’opération Barkhane et l’attaque meurtrière contre la base des forces armées maliennes à Indelimane dans le secteur de Menaka qui a fait plus de cinquante morts dans les rangs des Famas. Dans certaines circonstances les autorités maliennes pouvaient réserver un accueil princier à l’hôte de marque. Mais dans un contexte de forte émotion et d’indignation des maliens et des maliennes le président de la république Ibrahim Boubacar Keita doit refuser la ‘ensanglantée’ tendue de la Le ministre française des Armées. La raison est toute simple

Tjikan

Lire aussi

Mali-France : président Bah N’Daw reçoit Joël Meyer ambassadeur français...

Le Chef de l’État, président de la transition Bah N’Daw a reçu ce 29 septembre 2020, Joël Meyer, Ambassa...

Éviter le chao en République de Guinée, Organisations de la Société Civile appelle sur la situa...

Ce mardi 29 septembre 2020, des Organisations de la Société Civile et Mouvements Citoyens de la sous région Ouest-Afr...

Mali : Moussa Traoré, Modibo Keïta et l’État de droit, Tiébilé Dramé dresse l’état des li...

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, emprisonné plusieurs fois comme leader estudiantin et syndicalist...

Les craintes du Collectif pour la transition en Guinée...

Au cours d’un colloque à Paris ce lundi, le Collectif pour la transition en Guinée a réitéré son opposition à un...