Mali : Non à la visite de compromission

Le ministre française des Armées, Florence Parly, annoncée à Bamako aujourd’hui en provenance de Ndjamena au Tchad ou elle a entamé une visite de deux jours dans les deux pays hier lundi 4 novembre.

Selon les medias français cette visite intervient dans un contexte de crise sécuritaire extrême, notamment la mort au Mali d’un soldat de l’opération Barkhane et l’attaque meurtrière contre la base des forces armées maliennes à Indelimane dans le secteur de Menaka qui a fait plus de cinquante morts dans les rangs des Famas. Dans certaines circonstances les autorités maliennes pouvaient réserver un accueil princier à l’hôte de marque. Mais dans un contexte de forte émotion et d’indignation des maliens et des maliennes le président de la république Ibrahim Boubacar Keita doit refuser la ‘ensanglantée’ tendue de la Le ministre française des Armées. La raison est toute simple

Tjikan

Lire aussi

Mossadeck Bally President CNPM Mali

Mali : Mossadeck Bally est élu Président du CNPM pour un mandat de 5 ans...

Mossadeck Bally, PDG de Azalaï Hôtels est élu président du Conseil national du patronat malien le 1er octobre dernie...

PRÉSIDENCE DU PATRONAT DU MALI : Vers une désignation consensuelle du PDG du Groupe  AZALAÏ, Mo...

Dirigé par une administration provisoire, depuis six mois, sur fonds de crise consécutive à l’élection d’un nouv...

CONSEIL NATIONAL DU PATRON: Qui veut agiter les vieux démons ?...

Le Conseil national du patronat Malien sort de la crise. Mais, visible- ment, cela ne semble pas être du goût de tout ...

Burkina Faso : 11 soldats tués dans l’attaque contre un convoi de ravitaillement dans le Sahe...

Onze soldats burkinabè ont été tués dans l’attaque qui visé, lundi, un convoi de ravitaillement escorté par ...