Mali : Non à la visite de compromission

Le ministre française des Armées, Florence Parly, annoncée à Bamako aujourd’hui en provenance de Ndjamena au Tchad ou elle a entamé une visite de deux jours dans les deux pays hier lundi 4 novembre.

Selon les medias français cette visite intervient dans un contexte de crise sécuritaire extrême, notamment la mort au Mali d’un soldat de l’opération Barkhane et l’attaque meurtrière contre la base des forces armées maliennes à Indelimane dans le secteur de Menaka qui a fait plus de cinquante morts dans les rangs des Famas. Dans certaines circonstances les autorités maliennes pouvaient réserver un accueil princier à l’hôte de marque. Mais dans un contexte de forte émotion et d’indignation des maliens et des maliennes le président de la république Ibrahim Boubacar Keita doit refuser la ‘ensanglantée’ tendue de la Le ministre française des Armées. La raison est toute simple

Tjikan

Lire aussi

Mali: liberté provisoire pour l’artiste Sidiki Diabaté...

Le juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako a accordé au chanteur malien Sid...

Barkhane: trois soldats français ont été tués au Mali...

Trois soldats français ont été tués lundi par une bombe artisanale dans la zone des “trois frontières”, dans le...

Mali: l’AMDH se « réjouit des conditions de détention » des cinq personnalités initialement a...

Arrêtées et détenues par les services de renseignement pendant une semaine, cinq personnalités civiles, dont le cél...

Décès de Soumaila Cissé: la dépouille mortelle arrive le 31 décembre au Mali...

La dépouille mortelle de Soumaila Cissé arrive à Bamako, jeudi, et son enterrement est prévu vendredi 1er janvier 20...