Mali : Non à la visite de compromission

Le ministre française des Armées, Florence Parly, annoncée à Bamako aujourd’hui en provenance de Ndjamena au Tchad ou elle a entamé une visite de deux jours dans les deux pays hier lundi 4 novembre.

Selon les medias français cette visite intervient dans un contexte de crise sécuritaire extrême, notamment la mort au Mali d’un soldat de l’opération Barkhane et l’attaque meurtrière contre la base des forces armées maliennes à Indelimane dans le secteur de Menaka qui a fait plus de cinquante morts dans les rangs des Famas. Dans certaines circonstances les autorités maliennes pouvaient réserver un accueil princier à l’hôte de marque. Mais dans un contexte de forte émotion et d’indignation des maliens et des maliennes le président de la république Ibrahim Boubacar Keita doit refuser la ‘ensanglantée’ tendue de la Le ministre française des Armées. La raison est toute simple

Tjikan

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...