Mali : paix et cohésion sociale, les Ahl Araouane jouent leur partition

Rencontre, Paix, Cohésion, Araouane, Mali, Sahel,

Dans le cadre de la paix et la cohésion sociale, s’est tenue du 16 au 19 mars 2019 à Araouane une rencontre inter-communautaire.

Araouane ou la cité des dunes sert de cadre à une rencontre inter communautaire pour la paix et la stabilité au Mali et dans le Sahel du 16 Mars jusqu’au 19 prochain. Et c’est dans une parfaite ambiance de fraternité qu’environ 300 participants venus du Mali et de la sous-région se sont retrouvés avec un objectif commun : la stabilisation de la région.

Sous une installation de bâches sur les dunes, flotte le drapeau malien pour accueillir cette vingtaine de communautés venues prendre part à la rencontre. Echanges d’accolades, des salutations qui laissent entrevoir beaucoup d’émotions et les invités s’installent. Sidi Aly Ould Bagna, président de la commission d’organisation, met l’accent sur Araouane en tant qu’acteur clé de la réconciliation avant les années d’indépendance avant de déplorer que « la ville a été mise à l’écart ». « Depuis qu’Araouane n’est plus actif dans la réconciliation, elle est devenue précaire » s’est-il ainsi exprimé.

Araouane, terre de paix

Avec une population d’une cinquantaine de familles, cinquante maisons dont certaines ruinées par le sable, la ville d’Araouane réunit des volontés toutes animées d’esprit de cohésion. Et c’est sur cette terre que le représentant du gouverneur de Taoudenit a tenu son discours prometteur. « La paix et la stabilité constituent un gage pour la paix et la stabilité. Il faut l’engagement de tous pour une paix durable », soutient le représentant de l’exécutif régional. Les autochtones définissent Araouane comme un « héritage commun ».

Abdoulaye Mohamed Sormoye venu de Bamako pour prendre part à la rencontre, se dit optimiste selon lui, cette initiative pourrait baliser le terrain pour une paix durable si le gouvernement collabore avec le peuple. « Avec une bonne collaboration entre le gouvernement et les populations locales,la cohésion sociale et le vivre ensemble, gage de développement feront bon chemin », souhaite-t-il, avec espoir. « Les interventions sont justes et équitables, chacun s’assume dans ces propos » poursuit-il.

Ce forum d’Araouane constitue un grand espoir pour les communautés nomades qui vivent dans la région de Taoudéni pour la stabilité dans le Sahel. En son terme, le forum va adopter des recommandations en faveur de la paix.

Lire aussi

Mali : un convoi de l’Imam Mahmoud Dicko victime d’un accident de circulation sur la route de Ni...

L’imam Mahmoud Dicko  accompagné de Dr Choguel Kokala Maïga  a été reçu, hier, à Nioro du Sa...

Mali : Enlevé il y’a près d’un mois, le chef militaire du HCUA à Amrouch retrouvé mort...

Les faits sont survenus, le mardi 11 août dernier, dans le cercle de Goundam, région de Tombouctou. Le corps sans vie ...

Crise au Mali : le mouvement de contestation refuse de rencontrer le président Ibrahim Boubacar Ke...

Le M5-RFP a rejeté la proposition de Goodluck Jonathan, envoyé comme médiateur par la Communauté économique des Eta...

Mali : le chérif de Nioro à Dicko et compagnons : « J’accuse le M5-RFP d’être resté loin de...

L’autorité morale du mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), l’imam Mahmoud Dicko, &nbs...