Mali : Police nationale : Le calvaire des Commissaires

Manque de bons véhicules, insuffisances de carburant et l’absence d’outils informatiques adéquats…, sont autant d’aléas, qui rendent nos Commissariats moins efficaces. En effet, malgré le courage et la détermination de certains de nos commissaires de Police, ils deviennent inefficaces par manque de moyens. Pourtant, au lieu de les mettre dans les conditions requises, la direction nationale ne fait que des exigences.

Pour ceux qui ne le savent pas, les bons de carburant mis à la disposition des Commissariats de Police sont presqu’insignifiants. L’entretien des véhicules n’est pas pris en compte. Raison pour laquelle, le plus souvent, sur quatre véhicules, il n’y a qu’un seul qui soit en état opérationnel. Au niveau des brigades de recherche, les agents sont souvent obligés de sortir avec leurs propres véhicules ou de faire recours aux taxis. Quant aux secrétariats, il manque presque de tout. Même la simple impression des documents pose problème.

Voilà autant de facteurs, qui rendent nos policiers moins efficaces. Aussi, il convient de dire que c’est également à cause de cela, que les policiers s’adonnent souvent à des pratiques qui n’honorent personne. À titre d’exemple, les policiers prennent 2000F CFA pour les pièces d’identités, hors cela vaut normalement 1700F CFA. Aussi, le certificat de résidence est carrément gratuit, hors payant au niveau de certains Commissariats… Loin de nous, l’idée de défendre ses dérives de la police nationale. Mais, il s’agit juste pour nous d’attirer l’attention de la hiérarchie pour disposition à prendre. Même si nous restons convaincus, qu’ils savent mieux que quiconque là où se situe le problème.

Enfin, même si les efforts du Directeur Général Moussa Ag Infahi sont bien visibles et salutaires, force est de reconnaitre qu’il reste encore beaucoup à faire. Notamment, la mise à la disposition des Commissariat de Police d’assez de moyens pour faire face aux défis. Sans quoi, la lutte contre la corruption ne sera que leurre.

Le confident

Lire aussi

BOUBACAR GAOUSSOU DIARRA: « Il faut se réjouir de l’accord de Farabougou, mais pas en faire un m...

Boubacar Gaoussou Diarra, ambassadeur malien, dirige le secrétariat permanent du cadre politique de gestion de la crise...

LANCEMENT DE CAMAPAGNE POLITIQUE AVORTE A MOPTI : Seydou Coulibaly affiche ses ambitions pour Koulou...

La Venise malienne (Mopti) devrait servir de cadre au lancement du Mouvement politique, Benkan Koura, de Seydou Mamadou ...

COVID-19/ MALI : De nouvelles restrictions pour gérer la flambée des cas de contamination...

Les dernières données indiquent une très forte avancée des cas de Covid-19 au Mali. Le jeudi dernier, plus de 400 ca...

INSECURITE-TERRORISME : Sikasso infectée par les djihadistes ?...

Après les Régions de Mopti et de Ségou, c’est celle de Sikasso qui se trouve sous la menace des djihadistes. Tous l...