Mali : Processus DDR à Mopti, entre 2000 à 3000 Combattants enregistrés

Mali, Mopti, DDR, milices,

Le processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) des milices peul et dogon dans la région de Mopti peine encore à se concrétiser pendant qu’il avait été prévu pour la fin du mois de janvier. Néanmoins, les identifications continuent depuis le 24 décembre dans cette région où 2000 à 3000 combattants ont pu être enregistrés selon les responsables.

« 2.000 à 3.000 combattants se sont fait enregistrer à la date d’aujourd’hui » affirme le Commandant Oumar Dicko, président de la Commission DDR Mopti. Le 22 décembre dernier, à Mopti, le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga a lancé les travaux préparatoires du programme DDR accéléré (Désarmement, démobilisation et réinsertion) des milices basées dans les huit cercles de la région de Mopti, dans le centre du Mali. Pendant trois jours, les représentants des groupes armés ont fait le mapping de la présence de leurs hommes dans le centre puis ont reçu une formation à l’enregistrement de leurs combattants.

4000 hommes de chaque côté pour commencer le DDR

Dans le centre, ce processus DDR concernera 8000 combattants venant de deux catégories des groupes armés du centre, la milice dogon Dana Amassakou et les groupes armés peulhs. Les chefs de ces groupes avaient reçu des registres qui devront les retourner avec des listes de leurs combattants, 4000 hommes de chaque côté pour commencer le DDR accéléré du centre.

De son côté, les responsables de l’opération de désarmement, « Le processus, une fois achevé, mettra fin aux assassinats ciblés, aux vols de bétails, pillages, destructions de moyens de transport et braquages entre autres », espère le commandant Dicko. Sauf que le processus, à l’image de l’application de l’accord de paix, a lui aussi pris du retard.

A la date de 30 janvier dernier qui devrait être celle de la clôture de ce processus, les organisateurs n’arrivent même pas à avoir la moitié des listes des combattants des groupes armés dans le centre. Mais sur le terrain, les identifications des hommes armés continuent.

Nord sud journal avec le Pays

Lire aussi

Côte d’Ivoire : le FPI se retire de la Commission électorale...

La crise institutionnelle s’enlise un peu plus en Côte d’Ivoire, avec la décision du deuxième vice-président de ...

Mali : tractations pour la levée des sanctions et la formation du gouvernement...

Nommé Premier ministre du Mali dimanche 27 septembre, Moctar Ouane a dans l’immédiat deux objectifs. Le premier ...

Lutte contre le terrorisme au Sahel, une nécessaire accentuation de la coordination s’impose !...

La pleine opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel à travers son accompagnement sur divers plan a été l...

Guinée : Amnesty international, au moins 50 personnes tuées en toute impunité dans des manifestat...

Selon l’Amnesty international dans un communiqué de presse en Guinée au moins 50 personnes ont tuées en toute impun...