Mali : protection civile, odeur de magouille…

Protection civile, Magouille, Direction, Markala, Mali,

La protection civile déshonore 30 de ses nouveaux recrus, en se débarrassant d’eux comme des malpropres et cela, sans raison justifiée. La triste nouvelle, qui a surpris plus d’un, est tombée dans la journée du mercredi 22 Mai 2019.

Voilà un comportement qui est assez étrange de la part des responsables de la protection civile du Mali. En effet, après plus d’un mois de formation dans le camp de Markala, une trentaine de jeunes dont : Maminata Diawara, Alama Doumbia, Alassane Touré, Saloum Traoré, Rokia Konaté, Massa Mariko, Boubacar Ould, Hama Ould Almaïmoun et 32 autres personnes ont été remerciées par la direction générale de la protection civile, car, dit-on, qu’ils ne sont pas aptes à faire la formation.

Pourtant, selon les témoignages de ces jeunes, ils ont reçu avec brio à tous les niveaux de tests et à toutes les épreuves qui leurs ont été soumis pour intégrer le camp de formation. Pourtant, le lundi 20 Mai 2019, ils ont été surpris d’apprendre, qu’ils vont devoir retourner en famille, car déclarer inaptes à poursuivre la formation. Pour y parvenir, ils ont été transportés à Ségou sous prétexte de faire une visite médicale, mais chose bizarre après une journée à Ségou, les innocents n’ont subi aucune visite. Et le mercredi 22 Mai 2019, ils ont été transportés à la direction générale de la protection civile pour leur dire de donner les contacts de leurs parents pour qu’ils viennent les chercher. Les jeunes très surpris de la nouvelle, ont demandé le motif et la seule réponse fut, qu’ils sont malades, mais que malheureusement, les responsables de la protection civile sont incapables de leur dire de quoi ils souffrent.

Dans la déception, la tristesse et l’angoisse, ces jeunes se retrouvent dans l’échec pendant qu’ils ont déjà subi les B-A-BAS de la formation pendant 1 mois. Aussi, de quoi souffrent-t-ils que les médecins n’ont pas pu détecter lors des visites médicales, bien avant leur intégration. N’est-ce pas là, une manière d’écarter stratégiquement certaines personnes dépourvues de soutiens ? En tout cas, une odeur de magouille plane dans cette affaire.

Nous y reviendrons, dans nos prochaines livraisons.

SourceLe Confident

Lire aussi

Boubou Cissé, Visite à Ténenkou, Mali,

Mali : la population du centre demande la démission du premier ministre Boubou Cissé...

Selon une déclaration conjointe datée de ce 25 février, la plateforme des organisations de jeunes du pays Dogon décl...
Fiso Gambie 2020

Finance : la communauté Soninké et alliés s’activent pour la création de la banque Wagadu...

Après le forum économique Soninké qui s’était tenu le 21 février dernier à Banjul, capital de la Gambie, dans le...

Résolution de la crise au Centre du Mali: Quand le Premier ministre s’y prend avec maladresse...

Du 22 et 23 février dernier, le Premier Ministre, Dr Boubou Cissé, a effectué une visite de dans des localités du Ce...

Au Sahel, le grand flou de l’aide au développement...

Alors que doit se tenir à Nouakchott la première assemblée générale de l’Alliance pour le Sahel, le débat monte ...