Mali : quand les frappes de l’armée de l’air malienne empêchent un carnage contre la MINUSMA dans le centre

 Le 19 mars dernier, à Borko, un village de la communauté Dogon village situé à 40 km au sud-ouest de la ville de Douentza, une patrouille des casques bleus Togolais de la MINUSMA a subi une attaque des groupes djihadistes.

La MINUSMA a alors fait appel à l’armée de l’air malienne qui a envoyé un hélicoptère de combat sur le lieu. Le raid de l’aviation militaire malienne sur la position des assaillants a mis fin à l’embuscade et les djihadistes ont pris la fuite. 

Les deux casques bleus qui étaient portés disparu au début de l’embuscade étaient finalement retrouvés en bonne santé. Il faut rappeler que les hélicoptères de la MINUSMA, venus quelques instants après l’aéronef de l’armée de l’air malien, ont également participé à cette contre offensive contre les djihadistes.

Lire aussi

Mali: pas de compromis après la rencontre IBK-M5...

Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita IBK a rencontré ce dimanche le comité stratégique du mouvement contesta...

Urgent Mali: 3 morts et plusieurs villages du centre sous menaces d’attaques...

Après l’attaque terroriste contre des villages de la communauté Dogons qui a fait plus de trente morts, le 1er j...

Algérie: le président déclare attendre des excuses de la France pour son passé colonial...

La France a fait un geste fort d’apaisement en matière de mémoire en restituant vendredi les restes de 24 combat...

Plusieurs centaines d’éléphants morts mystérieusement...

Environ 300 éléphants sont morts de manière mystérieuse dans un parc du Botswana depuis le début du mois de mai. De...