Mali: quand Mamadou Sinsy Coulibaly refusait d’aller à l’élection pour la tête du CNPM et joue à la diversion

Après l’élection de Diadié Sankaré à la tête du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), le 26 septembre dernier, Mamadou Sinsy Coulibaly joue à la diversion et au mauvais perdant en envoyant une lettre à l’ORTM suite à la diffusion d’un sujet sur le nouveau patron du CNPM. Explications.

Sachant qu’il est en minorité s’il part à l’élection de la présidence du Conseil national du patronat malien (CNPM), prévue le 26 septembre dernier, Mamadou Sinsy Coulibaly, le président sortant qui était candidat à sa propre succession va procéder à plusieurs manœuvres à l’image des celles de Moussa Timbiné en commune V de Bamako lors des élections législatives dernières.

Selon nos informations, « Coulou » va glisser sur la liste de sa candidature des noms qui figuraient déjà sur la liste de son rival Diadié Sankaré. A la veille de l’élection, Mamadou Sinsy Coulibaly pousse son secrétaire général du CNPM à écrire l’avis annonçant le report de l’Assemblée général élective du CNPM du 26 septembre 2020. Motif: des noms identiques se retrouvent sur les listes des deux candidats. Ambiance!

Etonnée, l’équipe de campagne de Diadié Sankaré s’étonne et écrit un communiqué de presse en affirmant qu’elle ne cède pas à cette manœuvre qui s’apparente à une technique pour décourager les délégués qui comptent voter pour Diadié Sankaré. Il faut noter que plusieurs délégués pro Diadié Sankaré ont quitté des régions lointaines pour participer à cette assemblée élective.

Dans la même foulée, Diadié Sankaré saisi le secrétaire général du CNPM au sujet de ce report.

La réponse du secrétaire général est claire: Il n’a pas les compétences juridiques pour reporter l’Assemblée générale élective du CNPM.

Le comité statutaire du CNPM rentre dans la danse et donne alors son avis favorable à la tenue de l’Assemblée élective le 26 septembre.

Diadié Sankaré saisi alors « Coulou » pour lui affirmer qu’il compte aller à l’assemblée élective du 26 septembre comme prévu.

Le 26 septembre dernier, « Coulou » ferme les portes du CNPM empêchant ainsi les délégués de tenir l’Assemblée générale élective à l’intérieur du CNPM. Les organisateurs ont alors érigés des bâches devant le CNPM pour les travaux de l’Assemblée général normalement avant de passer au vote. Les craintes de Mamadou Sinsy Coulibaly se sont révélées vraies. Diadié Sankaré remporte cette élection avec 89 voix sur les 155 délégués inscrits.

Deux jours après Mamadou Sinsy Coulibaly continue à jouer à la diversion et au mauvais perdant. Il a envoyé une lettre à l’ORTM pour avoir diffusé un sujet sur le nouveau président du CNPM. Une chose est sûre, « Coulou » est lâché par les patrons du secteur privé malien à cause de sa gestion catastrophique durant son mandat passé.

Lire aussi

Mali : Attentats de Bamako en 2015, les 2 jihadistes accusés sont condamnés à mort...

Deux jihadistes mauritanien et malien ont été condamnés à mort mercredi 28 octobre par la justice malienne pour avoi...

Mali : Prochaine présidentielle, les forces et les faiblesses des 5 favoris potentiels !...

La libération de Soumaila Cisse, président de l’URD, rebat les cartes des élections présidentielles normalement pr...

L’armée algérienne dénonce le « deal » pour libérer les otages au Mali...

L’arrestation cette semaine de l’un des djihadistes libérés récemment par le pouvoir malien a mis en col...

Mali : plusieurs éléments de l’EIGS abattus et des armes détruites dans le cercle d’Ansongo...

L’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS) semble de plus en plus isolé. Outre les revers que ses éléments subissent f...