Mali : recrudescence de l’insécurité à Bamako

Après l’insécurité incrustée dans le Nord et le centre, c’est au tour du sud qui est de plus en plus la proie de la déstabilisation sécuritaire. La capitale est devenue un far-West avec sa série de tuerie chaque semaine, tel dans un film de western.

Depuis les événements de 2012, le Mali connaît une montée de tension. Commencé dans la zone septentrionale, en son temps occupé par des indépendantistes et des pro-djihadistes aujourd’hui l’insécurité s’est transportée au sud après avoir pris possession du centre dont on ne décrit plus les scènes violentes qui s’y passent à longueur de temps. Et depuis quelques semaines, Bamako est en éblouissions. Plus de jour sans qu’on entende parler de tueries, de braquages ou d’accidents meurtriers. Cette recrudescence de l’insécurité est selon bon nombre d’analyste due à des problèmes d’ordre économique et sécuritaire.

L’insécurité, conséquence de la pauvreté

La situation économique du pays s’est dégradée au sortir des élections de juillet 2018. Le Mali aurait pour la première fois, organisé les élections à partir de ses propres moyens. Ce qui aurait vidé les caisses de l’Etat et amener les uns et les autres à vivre de leur ‘’anciens beurre’’ comme le dit l’adage Songhoy. Selon certains citoyens, les difficultés économiques vécues dans le pays, seraient la cause aux multiples crimes, pour eux ‘ les gens sont amenés à commettre l’irréparable pour de l’argent’. En tous les cas, la crise économique aurait une grande part de responsabilité dans cette dégradation de la sécurité, le manque d’emploi et le besoin de se sécuriser pousseraient vers les armes. Autre phénomène observé en cette période, est le nombre croissant de suicides qui commence à s’installer dans la société. Il y a quelques semaines, un jeune sous l’effet de la drogue était monté au sommet d’un poteau voulant se jeter dans le vide, la providence a voulu qu’il soit secouru et sauvé de justesse d’une mort par électrocution. « Rien ne va plus dans le pays. Plus d’argent, plus de clientèle au marché, les salariés crient à fortiori les pauvres manoeuvres. Rien ne marche vraiment. Donc les gens sont tentés de tout faire pour vivre. Si on n’arrive plus à gagner de quoi vivre, certains vont sortir pour aller en aventure et la désolation, la déception vont pousser d’autres au suicide », s’offusque Mahamadou Wagué, commerçant au marché de Dabanani.

Découverte d’armes, de munitions

Après l’assassinat du l’imam Abdoul Aziz Yattabaré à l’hippodrome, et la tentative contre Seydou Nantoumé de Banankabougou pour ne citer que celle-là, nous remarquons une vraie recrudescence de l’insécurité. La preuve, la descente de la police au bar ‘’Africando’’ de Banconi, avec sa découverte d’armes, de munitions, démontre à dessein l’insécurité grandissante dans la capitale.

« Certes, la pauvreté est une situation qui déprime et qui ne plairait à personne mais elle ne doit pas pousser vers la criminalité ni vers le suicide. De plus en plus, nous sommes en train de perdre les valeurs de l’humanisme et de l’humanité. Cela fait que dans le pays, la pitié et la confiance sont entrain de céder la place à la méfiance et au rejet de son prochain. Toutes les situations que l’on ne connaissait pas au Mali avant s’y installent petit à petit. Cela pourrait être le début d’une dégringolade de notre pays vers des profondeurs insoupçonnées», telle se veut l’invite d’un sage de la place.

Youssouf Ag Ibrahim

Lire aussi

Diadié dit Amadou Sankaré

Mali: Diadié Sankaré remporte l’élection présidentielle du patronat avec 89 voix sur 155...

Diadié dit Amadou Sankaré a largement remporté l’élection du président du Conseil National du Patronat du Mal...

Burkina-Faso : une quarantaine d’hommes armés neutralisée et trois capturés...

Dans la nuit du 23 septembre dernier, plusieurs hommes armés ont été neutralisés près du village de Tapoa-Djerma pa...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara, «La place de Guillaume Soro n’est pas dans la campagne éle...

Le chef de l’Etat ivoirien a remis les pendules à l’heure quand on sait que l’ancien président de l’Assemblée...

Mali : le puzzle se reconstitue vers la levée des sanctions...

La junte militaire vient de poser la première pierre constitutive pour une levée de sanctions contre le pays. Le prés...