Mali: rencontre entre IBK et la majorité présidentielle

Pour la première fois, le président évoque sa constante main tendue au chef de file de l’opposition

Samedi 16 février 2019, une rencontre a eu lieu entre le président IBK et les membres de l’Ensemble Pour le Mali(EPM) au palais de la présidence de la République. Occasion mise à profit  par IBK d’évoquer encore une fois de plus, sa constante main tendue à son jeune frère Soumaila Cissé, non moins chef de file de l’opposition malienne. Dans son message de paix, le président IBK s’exprime: « Pour moi, rien n’est au-dessus du Mali, aucun sacrifice, d’ego, de quel ego ? Je ne suis pas ici pour cela », dit-il. Puis de poursuivre par dire : « Je suis ici pour que ce pays s’adonne à la seule mission qui est la sienne et qui lui est assignée par l’histoire venant d’où il vient », lit-on dans ses propos. Selon Ibrahim Boubacar Keita, « ce pays est condamné à rester grand, une grandeur qu’est toujours accompagnée d’humilité, de grande humilité ». À entendre le président, « rien ne vaut que le Mali, et il n’y a aucun sacrifice auquel je ne puis atteindre pour ce pays-là, et au demeurant, ajoute-il, ce n’est pas un grand bon sacrifice d’appeler un jeune frère, et je ferais les jours à venir, dans le prolongement de ce que vous avez entrepris », conclut-il.

Le pays

Lire aussi

DIRECT Mali : tirs à l’arme automatique, plusieurs blessés à Tombouctou...

Des tirs ont provoqué plusieurs blessés dans la ville de Tombouctou lors d’un rassemblement de jeunes de la vill...

Mali : Bilal Ag Achérif aux chefs d’Etat de la CEDEAO : « Il y a plus urgent que Kidal !»...

Est-ce une fixation ou une véritable volonté de s’impliquer dans la résolution de la crise que notre pays traverse ...

Mali : l’armée française va utiliser des drones armés...

Ces drones conduisaient jusqu’à présent des missions de renseignement et de surveillance au-dessus du Sahel afin de ...

Mali : On se plaint de l’état de nos routes, et le directeur national des routes bitume sa rue !...

Le pays tout entier est en ébullition à cause de l’état de nos routes. De Kayes à Ménaka, on conteste et on prote...