Mali: Sabalibougou-Plateau : La prière du vendredi avortée à cause des abeilles

Les fidèles de la mosquée de Sabalibougou-Plateau (derrière l’hôpital du Mali) ont été attaqués le vendredi 18 octobre 2019 par des abeilles qui étaient logées dans le minaret. Selon une source sur place, l’attaque a fait de nombreuses victimes tant parmi les fidèles de la mosquée qu’au sein des familles voisines. Même les animaux en ont eu pour leur dose.

Selon notre source, les abeilles en question logeaient dans le minaret de la mosquée depuis environ 10 mois. C’est curieusement le vendredi 18 octobre que cette cohabitation pacifique entre les abeilles et les fidèles de la mosquée a pris une autre tournure avec l’arrivée d’un fidèle très parfumé dans la mosquée. C’est l’odeur du parfum qui aurait attiré les abeilles qui n’ont pas hésité à s’en prendre aux fidèles, vers 12h30. Nul n’a été épargné. Même l’imam. Ce dernier qui avait tenté de résister au début, selon notre source, a fini par prendre la tangente en se cachant dans un véhicule. Même là, les abeilles continuaient de le piquer.

Plusieurs personnes ont été blessées par leurs piqûres, y compris les habitants des concessions proches de la mosquée.

« Les gens n’ont même pas pu continuer avec la prière du vendredi à cause des abeilles. C’était vraiment grave. Elles ont attaqué mes chèvres et mon chien. Toutes les familles situées à moins de 100 m de la mosquée ont été attaquées. Nous avons appelé les agents de la Protection civile qui ne sont finalement venus que le soir vers 21h après les dégâts. Ils ont néanmoins réussi à détruire leur cachette (ruche) qui était située dans le minaret de la mosquée. Il y a des gens qui ont été hospitalisés à cause des piqûres des abeilles. », a déploré notre source.

Selon la même source, jusqu’à la date d’hier dimanche 27 octobre 2019, certains fidèles qui ont fui n’ont pas pu retourner à la mosquée pour récupérer leurs chaussures, chapelets, chapeaux, des foulards, etc.

Le Tjikan

Lire aussi

MALI : Des experts de l’ONU demandent l’abandon des poursuites engagées contre un journaliste e...

Des experts de l’ONU ont déclaré aujourd’hui qu’ils étaient alarmés par le maintien en détention d’un journ...

MALI : 22 administrateurs civils sur 131 physiquement présents à leur poste au nord du pays...

Dans le dernier rapport des Nations Unies, parlant du rétablissement de la présence et de l’autorité́ de l’État...

MALI : Les FAMa neutralisent à nouveau des assaillants à Ansongo...

L’Armée malienne a de nouveau mis en déroute des éléments d’un groupe armé terroriste, précisent des sources m...

LUTTE ANTITERRORISTE: La Force G5-Sahel dénonce les «allégations d’exactions» imputées à...

Dans un communiqué publié ce jeudi 8 avril 2021, la Force conjointe du G5 Sahel dément des « rumeurs sur les réseau...