Mali : Second tour des législatives à Koulikoro : Isaac Sidibé saura-t-il se faire réélire ?

Inscrit sur la même liste que le maire de Koulikoro jugé « très populaire », l’honorable Isaac Sidibé, non moins Président sortant de l’AN, candidat élu sur la liste RPM de Koulikoro lors du dernier scrutin, abordera le second tour de ces législatives les plus contestées de l’histoire démocratique du Mali, face à la liste ASMA/CODEM drivé par Modibo Diarrah, cela, avec semble-t-il, la peur au ventre de perdre lui qui croyait réaliser le Takokelen dès le premier tour. Et pour cause !

Face à la liste CODEM/ASMA qui vient de donner du fil à tordre à la liste du RPM emmené par Issac Sidibé, le second tour est abordé par les tenants du pouvoir avec inquiétudes et même la peur au ventre de perdre tellement que les tares du règne du Président de l’AN sortant, non moins fils du Méguétana ont été éventré par ce duo de choc bien conduit par cet autre enfant du pays, M/ Modibo Diarrah dont le père fut député et maire de cette ville historique du Mali.
Aujourd’hui, indiquent nos sources, il s’agit de faire le bilan de chacun.

En prenant Modibo Diarrah, haut cadre d’Etat, connu pour sa modestie et surtout sa serviabilité, l’homme à en croire nos sources a marqué les Koulilkorois et cela, dans toute la région par ses actions salvatrices à l’endroit des populations. Et pays Bamanan, cela compte beaucoup. En réalité, indiquent nos sources, Modibo Diarrah, de façon très discrète, a su durant dix ans instauré sa marque par ses investissements dont : – installation de radios de proximités ; appui à la jeunesse, les mateurs de la balle aux paniers se souviennent encore de lui et de ses belles œuvres (parrainages, dons…) jusqu’au niveau national n’en parlons pas de parrainages de différentes associations. En clair, ce fils de Diarrah, non moins Député-maire de Koulikoro, a tout simplement emboîté les pas de son de son défunt père, sans tapage, ni murmure ; celui-là même qui a su marqué son époque du temps de l’HUICOMA, à la SEPOM, à l’INACOM, l’ACM, l’IPR de Katibougou au début de la création du jeune Etat du Mali par des actions concrètes qui ont marqué à jamais les populations du Méguétana . En clair, précise l’entourage du candidat Modibo Diarrah, il est sur les pas de son défunt père pour devenir Député social, toujours auprès de la population.

Au regard de cette description, Issac Sidibé est tout le contraire de son frère Modibo Diarrah.

« Tout d’abord, Isaac Sidibé, connu pour son parcours cahin-caha et brusquement, l’arrivée du candidat Ibrahim Boubacar Kéïta, à la Koulouba, lui a donné un souffle nouveau, sinon, une nouvelle vie. Jusque-là, tout est normal. Mais à peine élu député, puis Président de l’AN, l’homme a fait in virage à 90°. C’est le début d’une course effrénée. Et subitement, l’homme devient bougrement riche, achetant les parcelles et autres maisons de personnes démunies, construisant des maisons et immeubles. Sa richesse est exposée de façon ostentatoire au vu et au su de Koulikorois qui l’ont vu grandir. Chez nous ici, ce genre de comportement, passe difficilement. C’est pour cela, les électeurs ont décidé de le sanctionner. Sinon, il croyait qu’il sera élu dès le premier tour. Peine perdue. Nous l’attendons au second tour ! », nous confie cet observateur avisé contacté sur place et qui a requis l’anonymat.

« Depuis qu’Issac Sidibé a été élu Président de l’AN, il s‘est éloigné de nous comme s’il y avait une revanche à prendre sur la population par des constructions et achats de maisons de gens en difficultés », renchérit ce jeune leader.

Mieux, la majorité des partis politiques qui étaient en course, ont décidé d’apporter leur soutien à la liste ASMA/CODEM, sauf l’UFD, indiquent nos radars.

Avec ce qui précède, nous sommes en droit de nous demander si le Président de l’An sortant saura-t-il se faire réélire encore à Koulikoro car, les électeurs ont prouvé qu’il ne s’agit pas de richesse, mais de confiance, d’espoir.

En tout cas, la bataille s’annonce rude entre la liste RPM et ASMA/CODEM qui croit à leur étoile car, semble-t-il, les koulikorois veulent un changement de leurs délégués à l’AN.

Mali Demain

Lire aussi

CEDEAO : réouverture des frontières, les autorités maliennes n’ont pas encore statué sur le ca...

Suite à la réunion des Chefs d’État de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) et de la Communa...

Burkina-Faso : tentative d’escroquerie du maire Beouindé, le TGI de Ouagadougou dessaisi au profi...

Le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou a été dessaisi mardi 14 juillet, au profit de celui de Diébougou,...

Mali : la contestation reporte un rassemblement à risque prévu vendredi...

Le mouvement de contestation qui réclame le départ du pouvoir en place au Mali a décidé de reporter un rassemblement...

Mali : Au moins 12 morts dans une nouvelle attaque terroriste à Mopti...

Hier 14 juillet 2020, plusieurs corps sans vie ont été signalés dans la commune de Sangha, après une attaque terrori...