Mali: Sidi Ould Tah, PDG de la BADEA « le porte feuille de la BADEA au Mali pourrait passer de 100 à 400 millions de dollars »

IBK, BADEA, PDG, Sidi Ould Tah

Le Président Directeur général de la Banque Arabe pour le Développement en Afrique (BADEA),  Dr Sidi Ould Tah a déclaré mardi, que le porte actuel de son institution  qui dépasse les 100 millions de dollars au Mali, pourrait passer à 300 ou 400 millions de dollars us, a appris l’AMAP de source officielle.

L’annonce a été faite mardi, au cours de l’audience que le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta a accordée au PDG de la BADEA, à Koulouba.

« Ce  porte feuille est appelé à se développer davantage. Suite à cette audience présidentielle, nous allons immédiatement commencer à travailler avec les différentes équipes afin que des ressources conséquentes soient mises à la disposition des différentes structures maliennes et en fonction des priorités définies par le Président de la République » a souligné Dr Tah.

« Le Président de la République nous a donné des instructions pour travailler avec les équipes, et nous allons continuer les discussions avec les parties prenantes particulièrement le ministère de l’économie et des finances, pour que la BADEA puisse apporter une aide significative et diversifiée répondant aux priorités des plus hautes autorités maliennes » a –il conclu.

La Banque Arabe pour le Développement en Afrique (BADEA)  intervient au Mali dans les secteurs des  infrastructures routières, de l’agriculture, du commerce et dans le  financement des Petites et moyennes entreprises (PME).

Nord Sud journal avec AMAP

Lire aussi

Mali : Bah N’Daw reçoit Hamidou Boly porteur d’un message du médiateur de la Cédéao...

Pour un message du médiateur Goodluck Jonathan pour la levée des sanctions, le Représentant Permanent de la CEDEAO au...

Côte d’Ivoire : le FPI se retire de la Commission électorale...

La crise institutionnelle s’enlise un peu plus en Côte d’Ivoire, avec la décision du deuxième vice-président de ...

Mali : tractations pour la levée des sanctions et la formation du gouvernement...

Nommé Premier ministre du Mali dimanche 27 septembre, Moctar Ouane a dans l’immédiat deux objectifs. Le premier ...

Lutte contre le terrorisme au Sahel, une nécessaire accentuation de la coordination s’impose !...

La pleine opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel à travers son accompagnement sur divers plan a été l...