Mali : Signature d’un accord politique pour former un gouvernement d’union

Mali, Signature; accord politique,

Sous l’égide du Premier ministre, Boubou Cissé, un accord politique de gouvernance a été signé par les partis politiques de la majorité et de lopposition, ce 2 mai à la Primature.

Le premier ministre Boubou Cissé a signé un accord politique avec les partis politiques de la majorité et de l’opposition avant de former un gouvernement d’union nationale. Bocari Tréta, le président du Rassemblement pour le Mali (RPM), Tiébilé Dramé du Parena, plusieurs dizaines des chefs des partis politiques ont signé ce 2 mai cet accord politique qui balise la mission du futur gouvernement.

Le Chef du Gouvernement a salué la signature de cet accord de gouvernance, voulu par le Président de la République, Chef de l’État, SEM Ibrahim Boubacar Keïta et qui permettra de rassembler les fils et filles du Mali.  « Le Président de la République et moi-même, sommes convaincus que chacun, au-delà des différences d’opinion, des oppositions politiques, chacun, dis-je, peut contribuer à la recherche de solution pour ramener la paix, et la stabilité dans notre pays », a souligné Boubou Cissé.

À la primature, la position des signataires a été justifiée par Oumar Hamadoun Dicko. « Le bateau Mali peut tanguer, mais nous ne le laisserons jamais couler ». Ce n’est plus une question d’homme, il s’agit du Mali, du Mali éternel », indique Oumar Hamadoun Dicko, porte-parole des signataires. Et d’ajouter : « Nous avons saisi la main tendue parce qu’elle veut sauver le Mali ». « Nous ne sommes pas totalement satisfaits mais nous avons l’essentiel », conclut-il.

Le chef de file de l’opposition et président de la coalition de l’opposition, Soumaila Cissé n’a pas pris part à cette signature mais affirme dans une correspondance adressée au premier ministre qu’il ne ménage « aucun sacrifice pour la cause nationale ».

Lire aussi

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest...

Au moins cinq soldats burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade dans le nord-ouest...

Mali : Après le départ d’une partie des populations de Tombouctou, une crise humanitaire poi...

Suite au déplacement des populations de la ville de Tombouctou de peur d’un affrontement entre groupes armés et ...

Mali: pourquoi le Niger accuse des membres du HCUA de complicité avec les terroristes ?...

Selon des informations recueillies par RFI, des personnalités de Kidal, dans le nord du Mali, seraient impliquées dire...

Mali : ce qui s’est « vraiment » passé à Niono et qui a fait 2 morts et plus de 20 blessés...

La ville de Niono, dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent le 19 septembre 2019. Des jeunes sur...