Mali: Sirako-gate, Nabou a parlé

C’est désormais clair : la ministre des Infrastructures a décidé que, s’il lui arrivait de « couler » à causede cette affaire de routes, elle ne « coulera pas seule ».

Elle est désormais sur la défensive, avance ses arguments, et donne des explications ; même si tout ça n’est pas fait publiquement, l’objectif est le même : elle parle et se défend. Elle ne compte plus se laisser faire, se laisser marcher sur les pieds. Il s’agit pour Nabou de prouver qu’elle n’est pas médiocre, de dégager ses responsabilités et contrarier ses patrons qui veulent lui faire porter le chapeau. Dans sa première réaction, déjà, à travers un tweet, elle expliquait que l’arrêt des travaux était dû à une tension de trésorerie. Des arguments que le Premier ministre a rejetés, la faisant passer pour une menteuse. Une attitude qui a naturellement dû faire mal à Nabou surtout que Boubou n’avait même pas pris la peine de la convier à la si importante réunion qu’il a eue avec le collectif « SIRAKO ». Elle a décidé désormais de passer à la vitesse supérieure et trouve que le Premier ministre, c’est du « menu fretin ». Voici ce qu’elle aurait dit à des proches : « Dans le budget 2016-2018, l’argent était là pour cette route. Mais il a été réaffecté à la Présidence qui avait épuisé ses fonds ». Qu’en dites-vous, Messieurs de la Présidence ?

Nouvelle Libération

Lire aussi

Mali : Incendie à l’Hippodrome : Des femmes en sapeurs-pompiers...

Samedi, à l’Hippodrome vers la « Rue Princesse », un feu a ravagé tout un appartement avant d’être ma...

Mali: scandale de détournement dans la livraison de matériels militaires...

L’affaire dite “des aéronefs cloués au sol” refait surface après les lourdes pertes enregistrées par l’armé...

Mali: «Repli ne veut pas dire abandon», affirme Ibrahim Maïga, chercheur à l’ISS...

L’armée malienne se retire de ses positions les plus avancées face aux groupes jihadistes, en conséquence direc...

Mali: Rentrée judiciaire 2019-2020 : À cause de Nouhoum Tapily, les syndicats des magistrats appel...

Dimanche 10 novembre 2019, le syndicat autonome de la magistrature « SAM » et le syndicat libre de la magist...