Mali : situation sécuritaire dans la région de Tombouctou, vaste mouvement de plusieurs groupes armés aux alentours de Gourma Rharous.

Groupes armées, Insécurité, Gourma Rharous, Mali,

La ville de Gourma Rharous est en état d’alerte maximum depuis quelques jours après la présence de plusieurs hommes armés dans les environs.

Selon des sources locales, des groupes terroristes, en complicité avec des éléments incontrôlés des mouvements signataires de l’Accord pour la paix, venant de Banikane, Nana, Boebéri, Khalil, sont en conciliabule. Objectif : Planifier une attaque terroriste contre la ville.
Les positions de l’armée pourraient constituer une cible potentielle pour ces assaillants, dont le mode opératoire est l’utilisation de véhicules de transport qui s’introduiront à Gourma Rharous pour la foire hebdomadaire. Il s’agirait pour ces assaillants de prendre l’armée au dépourvu en se faisant passer pour des forains.
Ces éléments infiltrés ont pour mission préliminaire d’observer les mouvements des FAMas et d’évaluer les moyens de combat.
L’armée doit doubler de vigilance pour repousser toute attaque surprise. Mieux, elle devra anticiper en délogeant ces groupes des environs de Gourma Rharous qui est régulièrement visé par les attaques terroristes. La ville a déjà subi, par le passé, de nombreuses attaques terroristes ayant causé la mort de plusieurs militaires.

A. DIARRA

SourceL’Indépendant

Lire aussi

Mali : Transition et Gouvernance, Assimi fait jaser...

La transition malienne va bon train. Et comme il est de coutume, aucune œuvre humaine ne peut bénéficier de l’adhé...

Mali : Issa Kaou Djim, «La surenchère ne va pas aider à résoudre les questions sociales»...

Le coordinateur de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS), se pr...

Mali : un bras de fer entre la junte militaire et les administrateurs de la société civile...

Après nominations massives des militaires aux postes de gouverneur par le pouvoir de la transition, un bras de fer s’...

Mali : les médiateurs indignés par les nominations au ministère de la Réconciliation...

Après la nomination de nombreux militaires à la tête des régions, les nominations de Marcelin Guenguere, chef de cab...