Mali : sortie de crise scolaire, la rencontre de l’espoir ce samedi 11 Mai

Education, Crise scolaire, Rencontre, Syndicats, Gouvernement, Mali,

Pour sauver l’année scolaire en cours et répondre favorablement à la limite des moyens de l’Etat aux différentes revendications syndicales du secteur de l’éducation, le Gouvernement Boubou Cissé convoque une rencontre de tous les espoirs pour le bonheur de l’école malienne.

Décidée en Conseil des Ministres du mercredi 8 mai dernier, une grande rencontre avec les syndicats d’enseignants, les parents d’élèves et d’autres sensibilités aura lieu le samedi 11 mai prochain, au Centre international de conférences de Bamako (CICB) en vue de sauver l’année scolaire. La rencontre est placée sous la présidence du Médiateur de la République, le Doyen Baba Akim Haïdara.

Paralysées par de grèves intempestives, les écoles fondamentales et secondaires connaissent de graves perturbations en cette année scolaire 2018-2019. Pour cause, le collectif des syndicats d’enseignants signataires du 15 octobre 2017, pour non satisfaction à ses doléances, utilise abusivement sa  seule arme de lutte contre le Gouvernement : la grève.

Pour permettre aux enfants de regagner l’école, le Gouvernement, au cours des négociations échouées, avait exprimé sa volonté d’améliorer progressivement les conditions de vie et de travail du personnel enseignant qui exigeait la satisfaction totale ses revendications ; d’où le point de blocage.

Mis en place il y a juste quelques jours, le Gouvernement Boubou Cissé s’est saisi du dossier brûlant d’actualité pour trouver une solution pérenne.

Ainsi, dans le souci de sauver l’année scolaire en cours, le Conseil des Ministres du mercredi dernier s’est penché sur la grève déclenchée par la coalition des syndicats d’enseignants depuis un certain temps.

Sans plus tarder, le nouveau Gouvernement a décidé de faire tenir, le samedi 11 mai 2019, à partir de 10 heures, au CICB, une importante rencontre regroupant les syndicats d’enseignants, les parents d’élèves, l’AMSUNEN, l’AEEM, les Chefs coutumiers et religieux  de Bamako et les partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale.

Cette rencontre est placée sous l’égide du Médiateur de la République qui aura à ses côtés les Ministres chargés du dialogue social et de l’école.

Le Gouvernement compte sur l’engagement, l’esprit patriotique et les propositions concrètes de toutes les parties prenantes invitées afin de sauver l’année scolaire et l’école malienne.

Pour bon nombre de citoyens, cette grande rencontre sur l’école regroupant tous les acteurs est gage d’espoir et devait déboucher sur des solutions idoines.

Ousmane MORBA

Lire aussi

Niger: Hama Amadou est libre, mais pour combien de temps?...

Hama Amadou, l’ex-Premier ministre, devenu chef de file de l’opposition en 2016, est rentré au Niger après plu...

Un cadre de la CMA après la déclaration de Macron sur Kidal: « Le salut ne viendra ni de Ouaga, n...

Agissez au lieu de chanter! Ceux qui ont fait de Kidal une chansonnette à chanter à toutes les occasions même quand i...

Barkhane: Le programme SCORPION au cœur du désert malien...

Barkhane se lance dans l’expérimentation de tablettes et smartphones du nouveau système d’information et de commun...

Soutien aux FAMA: les manifestations de l’union sacrée...

Suite à la dernière attaque terroriste contre le camp des FAMa à Indélimane, qui a endeuillé la nation malienne, le...