Mali : Soumaïla Cissé « Je suis très heureux d’être là pour le Mali et pour ma famille »

Le chef de file de l’opposition et président de l’URD Soumaïla Cissé et la Française Sophie Pétronin sont arrivés à Bamako hier 8 octobre 2020. Les autorités du pays ont confirmé leur libération. Quelques propos du chef de file sont recueillis par Nordsudjourmal, « Je suis très heureux d’être là pour le Mali et pour ma famille ».

Dans une interview le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé tient à remercier les autorités du Mali pour leurs prompts actions, et, de la CEDEAO, ses compagnons de l’URD dont il est le président, toute la population malienne, les corps diplomatiques nationaux (le comité de crise) et internationaux (ONU) et tous ceux qui ont contribué d’une façon et autre pour leur libération.

Le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé: « Je suis très heureux d’être là pour le Mali et pour ma famille… », rapporte-t-il. « J’ai passé 6 mois dans les conditions que vous savez tous, nous inclinons, les conditions de vie sont très difficiles, vous le savez dans le grand Sahara, dans un isolement qui est quoi si permanent dans ces zones. Mais je dois avouer que je n’ai suivi aucune violence, ni physique, ni verbale, mais aujourd’hui mes propos c’est pour remercier les nouvelles autorités du Mali ‘’qu’ils ont changé pendant mon absence’’ (lol).», a-t-il avoué. Après une vidéo faite le 26 septembre 2020 pour donner signe de vie, les autorités ont agi promptement, affirme-t-il. Et « Dès le lundi le 5 octobre nous avons été informés que nous sommes libres. Mais aujourd’hui c’est jeudi, il y a des délais liés au protocole de la sécurité pour préserver la vie des otages ce qui fait que nous ne sommes pas venus le lundi…» ajoute le président de l’URD Soumaila Cissé.

En effet, le gouvernement de transition au Mali a confirmé la libération de l’opposant Soumaïla Cissé et de la Française Sophie Pétronin dans le cadre des négociations avec les groupes armés. Une issue heureuse qui intervient après la libération d’une centaine de prisonniers djihadistes le week-end dernier.

Les nouvelles autorités de la transition ont confirmé ce jeudi, la libération de Soumaïla Cissé, 70 ans, ancien chef de l’opposition et kidnappé le 25 mars en pleine campagne pour les élections législatives, et Sophie Pétronin, 75 ans, une otage française enlevée le 24 décembre 2016 par des hommes armés à Gao.

Les ex-otages sont actuellement à Bamako, a fait savoir la Présidence du Mali hier.

En effet, la rumeur de leur libération avait, enflé depuis quelques jours suite aux négociations engagées par le gouvernement de transition, et la libération de plus d’une centaine de prisonniers djihadistes, le week-end dernier sur le territoire.

Jack Dzaku

Lire aussi

Mali : Attentats de Bamako en 2015, les 2 jihadistes accusés sont condamnés à mort...

Deux jihadistes mauritanien et malien ont été condamnés à mort mercredi 28 octobre par la justice malienne pour avoi...

Mali : Prochaine présidentielle, les forces et les faiblesses des 5 favoris potentiels !...

La libération de Soumaila Cisse, président de l’URD, rebat les cartes des élections présidentielles normalement pr...

L’armée algérienne dénonce le « deal » pour libérer les otages au Mali...

L’arrestation cette semaine de l’un des djihadistes libérés récemment par le pouvoir malien a mis en col...

Mali : plusieurs éléments de l’EIGS abattus et des armes détruites dans le cercle d’Ansongo...

L’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS) semble de plus en plus isolé. Outre les revers que ses éléments subissent f...