MALI : Un collectif de journalistes appelle à la libération de Olivier Dubois, enlevé à Gao par les terroristes

Pour apporter son soutien et appeler à sa libération, le collectif pour la libération du journaliste français Olivier Dubois enlevé à Gao (nord du Mali) a organisé une rencontre le mardi 08 juin à la Maison de la presse. C’était en présence de sa compagne, Déborah Al Hawi Al Masri.

Enlevé à Gao en avril et détenu depuis, ce mardi 08 juin marque le 2e mois de captivité du journaliste français, Olivier Dubois. Une détention qui devient de plus en plus longue aux yeux des hommes et femmes de média. C’est pourquoi, ces confrères réunis en collectif national et international ont organisé cette rencontre non seulement pour lui apporter leur soutien mais aussi demandé sa libération immédiate.

Dans un témoignage émouvant, Aurélin Dupin, Directrice déléguée du journal du Mali, a indiqué que Olivier Dubois est un journaliste, dont le professionnalisme n’a jamais été démenti. « Ce n’est pas une tête brulée », a-t-elle dit. Aurélin Dupin est revenue sur beaucoup hauts faits d’armes d’Olivier Dubois notamment lors de l’attentat du Radison Blue en 2015. Selon Aurélin Dupin, Olivier Dubois aime être plus proche des gens pour raconter leur histoire.

Le correspondant de TV5 Monde au Mali, Kaourou Magassa, après avoir fait un témoignage sur l’otage, a expliqué que les conditions de travail des journalistes se détériorent de plus en plus dans notre pays. Toutefois il a invité ses confrères à plus d’engagement et de persévérance.

« Je suis particulièrement touchée par cette mobilisation », a déclaré Déborah Al Hawi Al Masri, compagne d’Olivier Dubois, qui a laissé transparaître toute son affection et son amour pour Olivier Dubois. Elle a indiqué que son compagnon est un amoureux du Mali et était conscient du risque du travail de journaliste. Elle dit avoir confiance au Mali et en la France pour obtenir la libération d’Olivier. Déborah Al Hawi Al Masri s’est directement adressée aux ravisseurs de son compagnon avec l’espoir que ceux-ci entendront son message. « Olivier manque énormément à ses enfants. Ses enfants ont besoin de lui et lui a besoin de ses  enfants », a-t-elle assuré.

Outre les journalistes, les responsables de la Maison de la presse, la cérémonie s’est déroulée en présence de l’ancien ministre des Affaires étrangères et président du Parena, Tiébilé Dramé. Celui-ci a affirmé avoir fait le déplacement à la Maison de la Presse pour témoigner sa solidarité à l’ensemble des hommes de média. « Olivier est un être humain privé de sa liberté et un  ami du Mali », a-t-il témoigné. Ancien journaliste et aujourd’hui politique, Tiébilé Dramé appelle à l’amplification de la mobilisation au Mali, en France et dans le monde entier afin d’obtenir la libération d’Olivier Dubois.

Source : Maliweb.net

Lire aussi

Ibrahima Diawara remise trophée Segou Mali

Mali: Ibrahima Diawara aux côtés de la jeunesse de Ségou...

Le président du Parti Mouvement Maliens Tout Court, Mouvement pour la solidarité et le développement (MTC-MSD), Ibrah...
Mali Berabich Tombouctou Taoudeni

Mali: Le Conseil Supérieur des Chefs BERABICH et Alliés engagés pour la stabilité sociale...

Poser le bon diagnostic et trouver des solutions porteuses à  la trilogie la paix, sécurité et développement, t...
Mali Indonésie

Mali-Indonésie: L’ambassadeur Wahyudin a présenté sa lettre de créances au Président de la tr...

L’axe Bamako- Jakarta nouvellement baptisée  » Nusantara » se bonifie. L’ambassadeur de l’Indonésie ...
Mali coton Diazon Ibrahima Diawara

Mali : le rendement record de 3 tonnes de coton à l’hectare de la société Diazon...

Alors que la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) doit annoncer la quantité de sa récolte cot...