Mali : une nouvelle incursion terroriste fait plusieurs morts à Bankass

Des morts, de nombreux portés disparus et le village incendié. Tel est le triste bilan d’une nouvelle incursion terroriste dans la localité de Minima Kanda, dans la commune de Kolongo, située dans le cercle de Bankass, en début de semaine.

Le cercle de Bankass s’est, à nouveau, fait parler de lui  suite à une nouvelle expédition meurtrière perpétrée par les groupes terroristes  dans le village de Minima Kanda.  Les témoins indiquent que les assaillants arrivés   à bord des véhicules dans l’après-midi  dans ce village martyr  ont été  vite repoussé par la résistance des chasseurs donzos.

L’on signale  plusieurs civils tués, d’autres portés disparus, des habitations et des greniers incendiés par les assaillants.  Difficile de donner un bilan exact  après le passage des groupes terroristes, qui ont laissé, selon des sources locales, un village en ruine.  Des photos largement  partagées sur les réseaux sociaux  attestent l’ampleur des horreurs perpétrées par les groupes armés non identifiés à l’origine de cette incursion.

De nombreux cas  de meurtres des civils  sont plusieurs signalés dans le  cercle de Bankass depuis le début d’année.  En octobre 2020, ce sont environ 24 civils qui ont été tués dans le village peul de Libé.  Les témoins de ces crimes ignobles  affirment que les assaillants étaient  habillés en tenue militaire.  La jeunesse Fina Tawa Seeno  soutient  cette thèse et affirme que c’est suite à l’attaque perpétrée par les djihadistes contre le camp de Sokoura,  le 12 octobre dernier, que  l’armée, en représailles de cette attaque,   a encerclé ce village  en mi-journée  puis tirée sans discernement sur tout ce qui bouge.  Le bilan, selon les responsables de cette association, fait  état de 24 morts, des habitations pillées et incendiées.

Depuis janvier 2019,  de nombreuses attaques similaires  faisant des dizaines de civils tués dans  la région de Mopti, notamment  dans les villages d’Ogossagou, Kolongo, Sobane-Da, Libé …, ont été enregistrées.

Le mardi dernier, le  Procureur de la République  en charge du pôle judiciaire spécialisé dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée  a rassuré, dans un communiqué,  que les informations judiciaires ouvertes consécutivement  aux deux attaques du village d’Ogossagou  et celle  du village de Sobane-Da ainsi que d’autres  affaires de terrorismes suivent leurs cours normal en dépit des contraintes  liées à l’insécurité.

Maliweb

Lire aussi

SANTE : Les hôpitaux de Bamako et de Kati en grève de dix jours à partir de ce matin...

Afin d’avoir des meilleures conditions de travail, de doter les hôpitaux de Bamako et de Kati d’appareils adéquats...

JOURNEE MONDIALE DE LA CREATIVITE ET DE L’INNOVATION : Au service du développement durable...

La Journée mondiale de la créativité et de l’innovation est célébrée chaque année le 21 avril. En 2021, les...

REGULATION DU SECTEUR DES MOTOS TAXIS : Le délai de grâce prend fin le 30 avril...

Si l’activité permet de lutter contre le chômage des jeunes, force est d’admettre que les conducteurs de ces engin...

COTE D’IVOIRE : Trois assaillants tués dans l’attaque d’une base militaire...

La base militaire de N’dotré, dans la commune d’Abobo à Abidjan, a été attaquée la nuit dernière, par ...