Mali : une tête à tête entre l’Assemblée Nationale et les organisateurs de la marche du 5 juin

Une rencontre des organisateurs de la marche du 5 juin avec l’Assemblée Nationale a été  tenue hier 3 juin, et présidé par le représentant de l’assemblée nationale et 31 personnes issues du BEN, 2 représentants de la CNC  et du HCIM y étaient.

Cette tête à tête entre l’Assemblée Nationale et les organisateurs de la marche « anti-IBK » du 5 juin, a plusieurs objectifs. Dans un premier temps, ce jeudi, la veille de la marche anti-IBK, mobiliser « une délégation chez Mahmoud  Dicko afin de discuter avec lui pour, soit sursoir à la marche où l’appeler à l’apaisement ». Et  « appeler toute la société civile au siège du HCIM ce jeudi à 16h30 pour discuter avec elle en vue de convenir sur une déclaration commune de l’ensemble de la société civile », ont-ils déclaré.

Par ailleurs, ce jeudi 4 juin, « organiser une assemblée générale d’information des organisations de la société civile pour une déclaration commune ». Et enfin, « mettre en place une commission de veille des préoccupations récentes de la population », ont-ils conclu.

Rappelons que la marche dite ‘’pacifique ant-IBK’’  politico-religieuse menée par l’Imam Mahmoud Dicko, prévue ce vendredi 5 juin 2020  a pour objectif de mettre fin à la mauvaise gouvernance du pouvoir en place.

Lire aussi

Plusieurs détenues violées à la prison de Lubumbashi en RDC, les MSF examinent les victimes...

En République démocratique du Congo, l’organisation Médecins sans frontières (MSF) organise à partir de ce 3 ...

Mali : La jeunesse de Gao en proie facile pour les terroristes...

La transition changera-t-elle quelque chose pour Gao ? Frustrée, la jeunesse de Gao s’exprime. Dans le nord ...

Mali : arrêt des activités illicites d’un faux militaire et 2 de ses complices...

Le vrai faux militaire aux arrêts. Peu de temps avant cette opération à succès des hommes du 3è Arrondissement, ceu...

Mali : Tensions croissantes du climat social, le parti YELEMA interpelle…...

Après avoir exprimé, à travers un communiqué en date du 1er décembre, ses inquiétudes sur les vives tensions socia...