Mali : une vingtaines de terroristes abattus et 7 suspects appréhendés par l’armée

L’armée malienne dans sa lutte antiterroriste au nord et au centre du Mali, a déclare avoir appréhendé sept suspects et mis hors de combat une vingtaine d’éléments des groupes terroristes aux cours de ses différentes opérations.

La semaine dernière, précisément la journée du jeudi 27 août, a été marquée par une série d’incidents armés dans plusieurs localités du centre du pays. Une vingtaine de terroristes abattus, des équipements récupérés, des présumés suspects appréhendés.

Ces événements se sont enchainés le jeudi dernier avec une attaque terroriste complexe contre les FAMa dans les secteurs de Konan et Douentza, causant la mort de trois militaires. Cette embuscade a été suivie d’une contre-offensive appuyée par l’armée de l’Air au cours de laquelle, l’armée déclare avoir détruit des repaires djihadistes et neutralisé une vingtaine d’entre eux. Deux véhicules ont été récupérés et une dizaine d’engins à deux roues appartenant aux assaillants ont été détruits lors des frappes.

Toujours dans le même secteur et lors d’une opération de ratissage, l’armée a découvert dans la forêt de Batouma un camion de vivres probablement destiné à des hommes armés. La cargaison a aussitôt été acheminée vers la gendarmerie. Au même moment dans la soirée, quelque sept présumés terroristes ont été appréhendés par une patrouille militaire dans la ville de Sévaré alors qu’ils s’attaquaient aux installations de la SOTELMA. Ces présumés terroristes ont été confiés à la gendarmerie pour d’éventuelles investigations.

Ajoutons que le jeudi 27 août, les FAMa ont déjoué une attaque terroriste non loin de Bouka Wèrè dans le secteur de Diabaly. Un engin explosif improvisé (EEI) découvert aux alentours de la localité a été neutralisé et détruit sans incident.

Rappelons que mercredi une autre attaque terroriste avait été repoussée non loin de NGomancoura lors d’une opération de ratissage des FAMa. Ce regain de mouvements terroristes dans les régions de Ségou et Mopti dans le même temps devrait pousser les militaires à demeurer vigilants et à faire preuve d’anticipation pour contrer d’éventuelles attaques simultanées et de grande ampleur.

Lire aussi

CHRONIQUE DU MALI – LE SAHEL : Dans les liens de la folie meurtrière...

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, a été tué ce mardi 20 avril 2021. Sa mort n’est pas un fait isolé dans ...

RAMADAN ET BIENFAISANCE : L’importance du mécénat, selon l’imam Cheick Hamahoullah Sow !...

« L’aumône purifie le jeûne des jeûneurs et efface les péchés. C’est un moyen pour avoir facilement accè...

TCHAD : Qui est Mahamat Idriss Déby, le nouvel homme fort du pays ?...

Itno fils prend la tête du pays après la mort du père. Mahamat Idriss Déby est un général de corps d’armée de s...

MALI : Trois jours de deuil national en hommage à Idriss Deby Itno...

Le président de la Transition, Bah N’Daw, a décrété ce mardi trois de jours deuil national, à compter du merc...