Mali : Vaccination forcée en plein COVID19, des individus arrêtés en fragrant délit à Ouezzindougou

Le mercredi dernier, deux médecins ont été arrêtés à Ouezzindougou et conduits au camp 1 après avoir vacciné quelques enfants. Il a failli une implication massive de la population pour non seulement les arrêter, mais également les mettre à la disposition de nos forces de l’ordre et la sécurité.

En cette période de la crise mondiale sanitaire, un réseau de médecins est aussi à pied d’œuvre pour vacciner les enfants contre leur volonté. Un phénomène vient de produire à Ouézzindougou dans la commune de Mandé ce mercredi 8 avril. Selon une source locale, deux médecins, en moto, ont été arrêtés pour avoir vacciné un enfant dans la rue sans un accord de ses parents. Malheureusement pour les deux médecins, la population est intervenue après avoir constaté que les deux hommes sont en train de vacciner leurs enfants dans la rue.

Ils sont été arrêtés et conduits à la gendarmerie de ladite localité par les parents des enfants vaccinés en compagnie de beaucoup d’autre personnes. Selon les derrières informations, les deux médecins ont été, par la suite, transférés au camp 1 de Bamako pour le reste de procédures qui doivent suivre.

Au moment où nous mettons sous presse, nous n’avons aucune nouvelle de la fille vaccinée mais nous continuerons de poursuivre les enquêtes pour plus d’information dans nos prochaines parutions.

Parlant de cette pratique non autorisée, le gouvernement avertit à travers un communiqué la population sur cette nouvelle crise imposée  par des personnes non identifiés. Le gouvernement doit redoubler les efforts pour mettre définitivement fin à cette pratique qui risque de nuire à l’avenir de nos enfants. Le gouvernement a certes informé, mais que Dr Boubou Cissé et les membres de son gouvernement sachent qu’ils doivent prendre d’autres mesures concrètes enfin de protéger nos enfants.

Selon certains observateurs, le gouvernement ne doit pas se limiter seulement à un seul communiqué, mais par contre il doit chercher les auteurs de cette situation inégale. Selon d’autres sources, le même réseau s’est déployé dans les villages pour faire vacciner les enfants.

La Priorité

Lire aussi

PLUIE D’OBUS SUR AGUELHOK, HIER: Le camp de la MINUSMA visé par des terroristes, des habitations ...

Cela fait plus de deux (02) mois que le camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stab...

G5 SAHEL : Le sommet de la clarification...

Les chefs d’État de la coalition sahélienne et le président français échangeront ce vendredi sur la nouvelle stra...

PROCESSUS ELECTORAL : A la recherche d’un consensus...

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a rencontré hier, en fin d’après-midi, à la Primature, la classe po...

ASSASSINAT DU PRESIDENT HAÏTIEN: Le point sur l’enquête...

Peu de communications officielles depuis l’annonce de l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse che...