Mali: violente manifestations à Bamako contre le gouvernement

manifestation à Bamako. m5

Violente manifestations ce 10 juillet dans la capitale malienne, Bamako. Ces manifestants anti-gouvernementales, poussés par un groupe d’opposition, M5 demande la démission du président malien Ibrahim Boubcar Keita.
Ce 10 juillet, des manifestants ont pénétré dans les bureaux de la télévision d’État, brûlé des pneus et barricadé des routes dans la capitale, Bamako.
Sous la pression des précédentes manifestations massives demandant sa démission, le président Ibrahim Keita a promis, mercredi dernier, de réformer la Cour constitutionnelle. Mais le Mouvement du 5 juin, connu sous le nom de M5, a d’autres exigences.
Le M5 et les leaders de l’opposition demandent également la dissolution de l’Assemblée nationale et la formation d’un gouvernement de transition dans cette nation d’Afrique de l’Ouest.

Organiser des élections
Le M5 a récemment renoncé à demander la démission de Keita, mais certains manifestants ont quand même réclamé vendredi.
La cour constitutionnelle a provoqué des tensions politiques car elle a déclaré les résultats officiels après la tenue des élections législatives en avril. Plusieurs dizaines de candidats affirment que ces résultats diffèrent des résultats des bureaux de vote.
Une mission de la CEDEAO, l’organisation sous régionale a suggéré au gouvernement malien de tenir à nouveau des élections dans les localités où les résultats sont contestés.
Le Mali a été incapable d’endiguer l’insécurité et la violence plus de sept ans après qu’une opération militaire menée par la France ait chassé les extrémistes islamiques du pouvoir dans le nord.

Gouvernement civil de transition
Le président malien Ibrahim Boubacar Keita, qui doit se retirer en 2023, est arrivé au pouvoir en 2013, l’année suivant le renversement par un coup d’État du leader malien, Amadou Toumani Touré. Cette crise a créé un vide au niveau du pouvoir qui a permis à une insurrection islamique de s’installer dans le nord. Le leader du coup d’État Amadou Haya Sanogo a ensuite cédé le pouvoir à un gouvernement civil de transition après la pression internationale.

Lire aussi

Mali: Boubou Cissé veut imposer Amadou Ousmane Touré comme président de la Cour constitutionnelle...

Après la désignation de son cousin, Demba Tall parmi les trois magistrats qui doivent siéger à la Cour constitutionn...

Urgent/Mali : crash d’un avion de la MINUSMA à Gao...

Dans la matinée de ce jour 3 Août 2020, aux environs de 10 heures à Gao, un avion de la MINUSMA s’est écrasé lors...

Mali-Mauritanie: au 7 morts dans des violents combats entre MAA et une milice proche de l’anci...

Des violents combats ont éclaté hier 2 août entre une unité du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) plateforme di...

Mali : 6 morts et plusieurs blessés dans un accident sur la route de Ségou...

Un accident grave de la circulation est survenu hier 2 août 2020, à Kassela sur la route de Ségou. La direction régi...