Mali : Violents affrontements entre groupes armés : Le Président de la CTS prend des dispositions pour le respect du cessez-le-feu à Ménaka

Le Président de la CTS a pris des dispositions pour le respect du cessez-le-feu tel que prévu dans l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali dans la région de Ménaka

Bamako, 24 décembre 2019 – Le Président du CTS et Commandant la Force de la MINUSMA, le Général de corps d’armée Dennis Gyllensporre, en se basant sur le Compte Rendu de la 41ème réunion Ordinaire de la CTS du 25 septembre 2019, relatif à la violation du Cessez-le-feu tel que prévu dans l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, annonce les dispositions suivantes dans la région de Ménaka :

1. Conformément aux règles de circulation des armes et des convois adoptées dans le compte rendu cité en référence, notamment en son article 19 régissant les cas de Force Majeure, le Président de la CTS, après avoir consulté les parties prenantes, décide d’appliquer une restriction des activités militaires de tous les Groupes et Mouvements Armés dans la localité de Inchananene, et dans un rayon de 30 km autour de la ville de Menaka pour une durée de 15 jours à compter du 21 décembre 2019.

2. Ainsi, tous les éléments armés des Mouvements et Groupes devront rester sur leurs positions actuelles. Tout futur mouvement d’éléments armés devra obligatoirement faire l’objet d’une autorisation préalable du Président de la CTS. De même, la circulation des armes lourdes y est interdite.

Les éléments de la CMA et du MSA/D pourront entrer dans la ville de Menaka avec leurs blessés à tout moment pour raisons humanitaires.

3. En effet, suite aux violents affrontements dans la localité de Inchinanene (50 km Nord Est Anderamboukane) entre des éléments armés du MSA/D et de la CMA, il a été jugé utile d’appliquer ce mécanisme pour éviter toute escalade ou combats dans la ville de Menaka et environs.

4. Par ailleurs, une Équipe mixte d’observation et de vérification (EMOV) est présentement déployée dans la région concernée pour mener une enquête pouvant déterminer les responsabilités et proposer les actions à entreprendre vis-à-vis de tout auteur d’actes contre le cessez-le-feu.

5. Au regard de la gravité de la situation, le président de la CTS sait compter sur l’engagement de tous afin de respecter les dispositions de cette décision.

Conformément à son Mandat, la MINUSMA prendra les mesures qui s’imposent pour assurer scrupuleusement le respect du cessez-le-feu tel prévu dans l’Accord de paix et de réconciliation nationale au Mali. La priorité de la MINUSMA est l’assistance au Gouvernement malien et aux Maliens dans la mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation nationale. Il s’agit de contribuer au rétablissement des services de l’État et de la présence militaire malienne dans toutes les régions du pays.

MINUSMA

Lire aussi

Burkina-Faso : une quarantaine d’hommes armés neutralisée et trois capturés...

Dans la nuit du 23 septembre dernier, plusieurs hommes armés ont été neutralisés près du village de Tapoa-Djerma pa...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara, «La place de Guillaume Soro n’est pas dans la campagne éle...

Le chef de l’Etat ivoirien a remis les pendules à l’heure quand on sait que l’ancien président de l’Assemblée...

Mali : le puzzle se reconstitue vers la levée des sanctions...

La junte militaire vient de poser la première pierre constitutive pour une levée de sanctions contre le pays. Le prés...

Mali : le président de la transition, Bah N’Daw, a prêté serment...

L’officier à la retraite et président de la transition du Mali, Bah N’Daw, ainsi que le nouveau vice-président, l...