Maouloud 2019 au stade du 26 mars : Une bousculade fait 80 blessés

Une bousculade survenue le 16 novembre 2019 vers 4 heures du matin au Stade du 26 Mars, l’un des sites de célébration de Maouloud, a fait environ 80 blessés dont des cas graves.

Selon un communiqué du ministère de la Santé et  Affaires sociales, les 80 blessés sont répartis comme suit : trente-et-un (31) blessés ont été reçus et pris en charge à l’Hôpital du Mali; quarante-neuf (49) blessés ont été reçus et pris en charge au CHU Gabriel Touré.

Selon le communiqué, pris en charge, les patients ont presque tous été libérés. «Les dispositions appropriées sont en cours pour la prise en charge des quatre (4) patients restants. Conformément aux instructions de mobilisation préalablement données aux structures de santé pour la période de Maouloud, nos équipes socio-sanitaires ont pu assurer une prise en charge diligente» indique le communiqué du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Le département de la Santé et des Affaires sociales salue la forte mobilisation du personnel socio-sanitaire et de la Protection civile pour l’évacuation et la prise en charge des victimes. Les causes de cette bousculade restent à déterminer.

La Rédaction

Lire aussi

Modele-Mali-societe-civil-election

Mise en place d’AIGE au Mali : des organisations de la société civile tirent la sonnette d’ar...

Les responsables de la Mission d’observation des élections au Mali étaient face à la presse. Objectif: inviter les ...
Mossadeck Bally President CNPM Mali

Mali : Mossadeck Bally est élu Président du CNPM pour un mandat de 5 ans...

Mossadeck Bally, PDG de Azalaï Hôtels est élu président du Conseil national du patronat malien le 1er octobre dernie...

PRÉSIDENCE DU PATRONAT DU MALI : Vers une désignation consensuelle du PDG du Groupe  AZALAÏ, Mo...

Dirigé par une administration provisoire, depuis six mois, sur fonds de crise consécutive à l’élection d’un nouv...

CONSEIL NATIONAL DU PATRON: Qui veut agiter les vieux démons ?...

Le Conseil national du patronat Malien sort de la crise. Mais, visible- ment, cela ne semble pas être du goût de tout ...